Dieu est ma force

18-07-19

Adoration chrétienne en français « Dieu bénit ceux qui sont honnêtes » (avec paroles)

Adoration chrétienne en français « Dieu bénit ceux qui sont honnêtes » (avec paroles)
Quand tu donnes ton cœur à Dieu seul,
et tu ne fais pas semblant avec Lui,
quand tu n'agis jamais pour tromper ceux,
au-dessus ou au-dessous de toi,
quand t'es ouvert avec Dieu en toutes choses,
quand tu n'agis pas seulement
pour gagner Sa faveur, Son sourire,
c'est cela, être honnête.
L'honnêteté, c'est quand tu évites l'impureté
dans chaque mot et chaque acte,
quand tu ne trompes ni Dieu ni l'homme.
L'honnêteté, c'est quand tu évites l'impureté
dans chaque mot et chaque acte,
quand tu ne trompes ni Dieu ni l'homme.
Voilà l'honnêteté, voilà l'honnêteté.

Si tes paroles sont remplies d'excuses,
de vaines explications,
tu ne pratiques pas la vérité,
tu n'as pas envie de le faire.
Comment trouveras-tu lumière et salut,
sans révéler tes secrets ?
Si tu aimes chercher la voie de vérité,
tu vivras toujours en lumière, en lumière.
L'honnêteté, c'est quand tu évites l'impureté
dans chaque mot et chaque acte,
quand tu ne trompes ni Dieu ni l'homme.
L'honnêteté, c'est quand tu évites l'impureté
dans chaque mot et chaque acte,
quand tu ne trompes ni Dieu ni l'homme.
Voilà l'honnêteté, voilà l'honnêteté.

Si tu veux servir dans la maison de Dieu,
travailleur, sans chercher de gains,
alors t'es un saint de Dieu fidèle
qui ne cherche qu'à être honnête.
Si tu es franc, donnes ta vie pour témoigner,
si tu veux seulement Lui plaire,
ne penses jamais à toi,
tu seras nourri par la lumière
et vivras dans le royaume à jamais.
L'honnêteté, c'est quand tu évites l'impureté
dans chaque mot et chaque acte,
quand tu ne trompes ni Dieu ni l'homme.
L'honnêteté, c'est quand tu évites l'impureté
dans chaque mot et chaque acte,
quand tu ne trompes ni Dieu ni l'homme.
Voilà l'honnêteté, voilà l'honnêteté.
Extrait de « Suivre l'Agneau et chanter de nouvelles chansons »

L'Éclair Oriental, l'Église de Dieu Tout-Puissant a été créée à cause de l'apparition et de l'œuvre de Dieu Tout-Puissant, de la seconde venue du Seigneur Jésus, le Christ des derniers jours. Elle est composée de tous ceux qui acceptent l'œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et sont conquis et sauvés par Ses paroles. Elle a été entièrement fondée par Dieu Tout-Puissant en personne et est conduite par Lui comme le Berger. Ce n'est pas du tout un homme qui en est le fondateur. Christ est la vérité, le chemin et la vie. Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu. Aussi longtemps que tu lis les paroles de Dieu Tout-Puissant, tu verras que Dieu est apparu.

Note spéciale : Cette production vidéo a été produite comme une ressource à but non lucratif par l'Église de Dieu Tout-Puissant. Les acteurs qui apparaissent dans cette production opèrent sur une base caritative, et n'ont en aucune façon été payés. Cette vidéo ne peut être distribuée à une tierce personne pour faire un bénéfice quelconque, et nous espérons que chaque personne la partagera et la distribuera en toute transparence. Lorsque tu la distribues, prends soin d'indiquer la source. Aucune organisation, groupe social ou individu n'a le droit d'altérer ou de dénaturer les contenus de cette vidéo sans le consentement de l'Église de Dieu Tout-Puissant.

Posté par Dieuestmaforc14 à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


17-07-19

La différence entre le ministère du Dieu incarné et le devoir de l’homme

La différence entre le ministère du Dieu incarné et le devoir de l’homme

    Vous devez arriver à connaitre la vision de l’œuvre de Dieu et saisir l’orientation générale de Son œuvre. Cela revient à faire une entrée de manière positive. Une fois que vous aurez exactement maitrisé les vérités de la vision, ton entrée sera sécurisée ; peu importe la façon dont Son œuvre évolue, tu resteras ferme dans ton cœur, tu seras fixé sur la vision et tu auras un objectif pour ton entrée et ta quête. De cette manière, toute l’expérience et toutes les connaissances que tu as acquises seront plus profondes et deviendront plus raffinées. Une fois que tu auras maîtrisé la situation dans sa globalité, tu ne subiras aucune perte dans la vie, et tu ne seras pas perdu. Si tu ne parviens pas à connaitre ces étapes du travail, tu subiras des pertes à chacune d’elles. Tu ne peux pas faire demi-tour seulement après quelques jours, et tu ne seras pas capable de choisir le bon chemin même dans quelques semaines. N’est-ce pas te retarder ? Il existe assez d’entrées positives et des pratiques que tu dois maîtriser, et c’est aussi pour cela que tu dois comprendre plusieurs points de Son œuvre, tels que la signification de Son œuvre de conquête, le chemin pour être perfectionné dans l’avenir, ce qui doit être atteint à travers l’expérience des épreuves et des tribulations, le sens du jugement et du châtiment, les principes de l’œuvre du Saint-Esprit et les principes de la perfection et de la conquête. Toutes sont des vérités de la vision. Les autres sont les trois étapes de l’œuvre de l’ère de la Loi, l’ère de la Grâce et l’ère du Règne, ainsi que le témoignage futur. Elles aussi sont des vérités relatives à la vision, et sont les plus fondamentales et les plus capitales. À l’heure actuelle, il y a trop de choses dans lesquelles vous devez entrer et que vous devez pratiquer, et c’est maintenant plus stratifié et plus détaillé. Si tu n’as aucune connaissance sur ces vérités, cela démontre que tu n’es pas encore entré. La plupart du temps, la connaissance que l’homme a de la vérité est trop superficielle ; l’homme est incapable de mettre en pratique certaines vérités fondamentales et ne sait pas comment gérer même les choses triviales. La raison pour laquelle l’homme est incapable de pratiquer la vérité tient à son tempérament de rebelle, et à ce que sa connaissance du travail d’aujourd’hui est trop superficielle et unilatérale. Ainsi, ce n’est pas une tâche facile que de perfectionner l’homme. Ton niveau de rébellion est trop élevé et tu gardes trop de ton ancien soi ; tu es incapable de te mettre du côté de la vérité et tu es incapable de pratiquer même les vérités les plus évidentes. De tels hommes ne peuvent pas être sauvés et sont ceux qui n’ont pas été conquis. Si ton entrée n’a ni détail ni objectif, tu ne connaîtras la croissance que difficilement. Si ton entrée n’est pas fondée sur la plus petite des réalités, alors ta quête sera vaine. Si tu n’es pas au courant de l’essence de la vérité, tu demeureras inchangé. La croissance dans la vie de l’homme et les changements dans son tempérament sont tous réalisés en entrant dans la réalité et, plus encore, en entrant à travers des expériences détaillées. Si tu connais plusieurs expériences détaillées pendant ton entrée, et si tu as plus de connaissances et d’entrée réelles, ton tempérament changera rapidement. Même si à l’heure actuelle, tu n’es pas très éclairé dans la pratique, tu dois tout au moins être éclairé sur la vision de l’œuvre. Sinon, tu seras incapable d’entrer, et tu ne seras pas en mesure de le faire, sauf si tu connais d’abord la vérité. C’est seulement lorsque le Saint-Esprit t’éclairera dans ton expérience que tu acquerras une meilleure compréhension de la vérité et entreras plus en profondeur. Vous devez arriver à connaitre l’œuvre de Dieu.

    Après la création de l’humanité au commencement, ce sont les Israélites qui ont servi comme base de l’œuvre, et la base de l’œuvre de l’Éternel sur terre était tout le pays d’Israël. L’œuvre de l’Éternel consistait directement à conduire et à guider en bon berger l’homme en instaurant les lois afin que l’homme puisse mener une vie normale et adorer l’Éternel d’une manière normale sur terre. Dieu, pendant l’ère de la Loi, ne pouvait être ni vu ni touché par l’homme. Il conduisait simplement les premiers hommes corrompus par Satan, et Il était là pour instruire et guider en bon berger ces hommes, ainsi les paroles qu’Il prononçait relevaient uniquement des statuts, des ordonnances et des connaissances ordinaires sur la façon de mener une vie d’homme, et pas du tout comme des vérités qui édifient la vie de l’homme. Les Israélites, sous Sa direction, n’étaient pas ceux qui étaient profondément corrompus par Satan. Son œuvre de loi représentait seulement la première étape de l’œuvre du salut, le tout début de l’œuvre du salut, et n’avait pratiquement rien à voir avec les changements opérés dans le tempérament de la vie de l’homme. Par conséquent, au début de l’œuvre du salut, il ne lui était pas nécessaire d’être en chair pour accomplir Son œuvre en Israël. C’est pour cette raison qu’Il a eu recours à un médium, c’est-à-dire à un outil à travers lequel le contact avec l’homme devait s’établir. Par conséquent, parmi les êtres créés, ceux qui ont parlé et travaillé au nom de l’Éternel se sont levés, et c’est ainsi que les fils de l’homme et les prophètes sont venus travailler parmi les hommes. Les fils de l’homme ont travaillé parmi les hommes au nom de l’Éternel. Pour avoir ainsi été appelés par Lui, ces hommes avaient pour mission d’établir des lois au nom de l’Éternel, et ils étaient aussi des prêtres parmi le peuple d’Israël ; c’étaient des prêtres surveillés, protégés par l’Éternel, et l’Esprit de l’Éternel œuvrait en eux ; ils étaient des guides parmi le peuple et servaient directement l’Éternel. Les prophètes, d’autre part, avaient pour vocation de parler, au nom de l’Éternel, aux hommes de tous les pays et de toutes les tribus. C’étaient aussi ceux qui prophétisaient au sujet de l’œuvre de l’Éternel. Que ce soit les fils de l’homme ou les prophètes, tous étaient élevés par l’Esprit de l’Éternel Lui-même et avaient en eux l’œuvre de l’Éternel. Parmi ces gens, ils représentaient directement l’Éternel ; ils travaillaient seulement parce qu’ils avaient été élevés par l’Éternel, et non parce qu’ils étaient la chair dans laquelle le Saint-Esprit Lui-même S’était incarné. Par conséquent, bien qu’ils parlent et travaillent aussi au nom de Dieu, ces fils de l’homme et ces prophètes, à l’ère de la Loi, n’étaient pas la chair du Dieu incarné. C’était précisément le contraire à l’ère de la Grâce et à la dernière étape, car les œuvres du salut et du jugement de l’homme ont toutes les deux été réalisées par Dieu incarné Lui-même, et il n’était donc plus nécessaire d’élever à nouveau les prophètes et les fils de l’homme pour travailler en Son nom. Aux yeux de l’homme, il n’y a pas de grande différence entre la substance et les moyens de leur travail. Et c’est pour cette raison que l’homme confond toujours l’œuvre du Dieu incarné avec celle des prophètes et des fils de l’homme. L’apparition du Dieu incarné était fondamentalement la même que celle des prophètes et des fils de l’homme. Et le Dieu incarné était encore plus ordinaire et plus réel que les prophètes. Ainsi, l’homme est tout à fait incapable de faire la différence entre les deux. L’homme se concentre uniquement sur les apparences, complètement ignorant de ce qu’il y existe une différence substantielle, bien que tous deux travaillent et parlent. Parce que la capacité de l’homme à discerner est trop mauvaise, l’homme est incapable de discerner les questions fondamentales, et est encore moins capable de distinguer quelque chose de si complexe. Les paroles et le travail des prophètes et de ceux utilisés par le Saint-Esprit remplissaient tous le devoir de l’homme, exerçant sa fonction en tant qu’être créé, et faisant ce que l’homme devrait faire. Cependant, les paroles et l’œuvre de Dieu incarné consistaient à accomplir Son ministère. Bien que Sa forme extérieure soit celle d’un être créé, Son œuvre ne consistait pas à exercer Sa fonction, mais Son ministère. Le terme « devoir » est utilisé en relation avec des êtres créés, alors que le terme « ministère » est utilisé en relation avec la chair du Dieu incarné. Il y a une différence essentielle entre les deux, et les deux ne sont pas interchangeables. Le travail de l’homme est seulement de faire son devoir, alors que l’œuvre de Dieu est de gérer et d’accomplir Son ministère. Par conséquent, bien que de nombreux apôtres aient été utilisés par le Saint-Esprit et que de nombreux prophètes aient été remplis par Lui, leur travail et leurs paroles consistaient simplement à faire leur devoir comme des êtres créés. Bien que leurs prophéties puissent être plus grandes que la voie de vie dont parlait le Dieu incarné, et que même leur humanité était plus transcendante que celle du Dieu incarné, ils faisaient toujours leur devoir sans accomplir leur ministère. Le devoir de l’homme renvoie à la fonction de l’homme et c’est quelque chose d’accessible à l’homme. Cependant, le ministère accompli par le Dieu incarné est lié à Sa gestion, et celui-ci est inaccessible à l’homme. Que le Dieu incarné parle, œuvre ou fasse des merveilles, Il est fait une grande œuvre dans Sa gestion, et une œuvre pareille ne peut pas être faite par l’homme à Sa place. Le travail de l’homme consiste seulement à faire son devoir, comme un être créé, à un stade donné de l’œuvre de gestion de Dieu. Sans la gestion de Dieu, c’est-à-dire, si le ministère du Dieu incarné venait à être perdu, il en irait de même du devoir d’un être créé. L’œuvre de Dieu dans la conduite de Son ministère consiste à gérer l’homme, tandis que pour l’homme, remplir son devoir, c’est s’acquitter de ses propres obligations afin de répondre aux exigences du Créateur, et ça ne saurait en aucun cas être considéré comme la conduite du ministère de l’homme. Pour ce qui relève de l’essence propre à Dieu, c’est-à-dire Son Esprit, l’œuvre de Dieu, c’est Sa gestion, mais s’agissant du Dieu incarné, qui revêt la forme extérieure d’un être créé, Son œuvre est la conduite de Son ministère. Quelle que soit l’œuvre qu’Il fait, celui-ci consiste à conduire Son ministère, et l’homme ne peut que faire de son mieux dans ce champ d’application de Sa gestion et sous Sa direction.

    Pour l’homme, s’acquitter de son devoir, c’est en réalité accomplir tout ce qui est inhérent à l’homme, c’est-à-dire, ce qui est possible pour l’homme. C’est alors que son devoir est rempli. Les défauts de l’homme pendant son service sont graduellement réduits grâce à l’expérience qu’il acquiert progressivement et à travers l’expérience qu’il a du jugement ; ils n’entravent ni n’affectent le devoir de l’homme. Ceux qui cessent de servir ou abandonnent et se retirent par crainte des défauts qui pourraient exister dans le service sont les plus lâches de tous les hommes. Si l’homme ne peut pas exprimer ce qu’il devrait exprimer pendant le service ou réaliser ce qui lui est intrinsèquement possible, et si par contre, il perd son temps et n’agit qu’en apparence, il a perdu la fonction qu’un être créé devrait avoir. Ce genre d’homme est considéré comme une nullité médiocre qui occupe inutilement de l’espace ; comment un homme de cette espèce peut-il être gratifié du titre d’un être créé ? Ne sont-ils pas des entités de corruption qui brillent de l’extérieur, mais sont pourries de l’intérieur ? Si un homme s’autoproclame Dieu, mais est incapable d’exprimer l’être de la divinité, de faire l’œuvre de Dieu Lui-même, ou de représenter Dieu, sans aucun doute, il n’est pas Dieu, car il n’a pas l’essence de Dieu, et ce que Dieu peut intrinsèquement réaliser n’existe pas en lui. Si l’homme perd ce qui est intrinsèquement accessible, il ne peut plus être considéré comme un homme et il ne mérite pas de se faire passer pour un être créé ou de venir devant Dieu et Le servir. De plus, il n’est pas digne de recevoir la grâce de Dieu ou d’être surveillé, protégé et perfectionné par Dieu. Bon nombre de ceux qui ont perdu la confiance de Dieu perdent ensuite la grâce de Dieu. Non seulement ils n’ont pas honte de leurs mauvaises actions, mais ils propagent effrontément l’idée selon laquelle le chemin de Dieu n’est pas correct. Et ces rebelles vont jusqu’à nier l’existence de Dieu ; comment ce genre d’homme doté d’un tel esprit de rébellion pourrait avoir le privilège de jouir de la grâce de Dieu ? Les hommes qui ont manqué à leur devoir ont été très rebelles envers Dieu et Lui sont très redevables, mais ils se tournent et déclarent ouvertement que Dieu est mauvais. Comment ce genre d’homme pourrait-il être digne d’être perfectionné ? N’est-ce pas un signe avant-coureur pour être éliminé et puni ? Un homme qui ne remplit pas son devoir devant Dieu est déjà coupable du plus odieux des crimes, pour lequel même la mort est une peine insuffisante, pourtant l’homme a l’effronterie de se disputer avec Dieu et de se mesurer à Lui. Quel est l’intérêt de perfectionner une telle personne ? Si l’homme ne parvient pas à s’acquitter de son devoir, il doit se sentir coupable et redevable ; il doit avoir honte de sa faiblesse et de son manque d’utilité, de son esprit rebelle et corrompu, et plus encore, il doit sacrifier sa vie et son sang pour Dieu. C’est alors seulement qu’il devient un être créé qui aime vraiment Dieu, et seul ce genre d’homme est digne de jouir des bénédictions et des promesses de Dieu et d’être perfectionné par Dieu. Qu’en est-il de la majorité d’entre vous ? Comment traitez-vous le Dieu qui vit parmi vous ? Comment avez-vous rempli votre devoir devant Lui ? Avez-vous fait tout ce que vous étiez supposés faire, même aux dépens de votre propre vie ? Qu’avez-vous sacrifié ? N’avez-vous pas reçu beaucoup de Moi ? Pouvez-vous faire la distinction ? À quel degré êtes-vous fidèles envers Moi ? Comment M’avez-vous servi ? Qu’en est-il de tout ce que Je vous ai accordé et de tout ce que J’ai fait pour vous ? Avez-vous pris la mesure de tout cela ? Avez-vous tous jugé et comparé cela avec le peu de conscience que vous avez en vous ? De qui vos paroles et vos actions pourraient-elles être dignes ? Se pourrait-il que ce minuscule sacrifice de votre part soit à la hauteur de tout ce que Je vous ai accordé ? Je n’ai pas d’autre choix et Je me suis consacré sans réserve à vous, pourtant, vous vous posez de méchantes questions à Mon sujet et vous êtes peu enthousiastes. Telle est l’étendue de votre devoir, votre seule fonction. N’est-ce pas le cas ? Ne savez-vous pas que vous n’avez pas du tout rempli le devoir d’un être créé ? Comment pouvez-vous être considérés comme des êtres créés ? Ne savez-vous pas clairement ce que vous exprimez et vivez ? Vous avez manqué à votre devoir, mais vous cherchez à recevoir la miséricorde et l’abondante grâce de Dieu. Cette grâce n’a pas été préparée pour des gens sans valeur et ignobles comme vous, mais pour ceux qui ne demandent rien et font des sacrifices avec joie. Des hommes comme vous, de médiocres nullités, ne sont pas du tout dignes de jouir de la grâce du ciel. Seules la misère et la punition sans fin seront votre lot quotidien ! Si vous ne pouvez pas M’être fidèles, votre destin ne sera fait que de souffrances. Si vous ne pouvez pas être responsables de Mes paroles et de Mon œuvre, la punition sera votre sort. Vous ne recevrez ni grâce, ni bénédiction ni une vie merveilleuse dans le royaume. C’est ce que vous méritez de recevoir à la fin et comme conséquence de votre façon d’agir ! Non seulement ces hommes imprudents et arrogants n’ont pas donné le meilleur d’eux-mêmes ni rempli leur devoir, mais en plus ils ont les mains tendues pour les grâces, comme s’ils méritaient ce qu’ils demandent. Et s’ils n’arrivent pas à recevoir ce qu’ils demandent, ils deviennent plus que jamais perfides. Comment de tels hommes peuvent-ils être considérés comme raisonnables ? Vous êtes de petits calibres et dépourvus de raison, totalement incapables de remplir le devoir qui est le vôtre pendant l’œuvre de gestion. Votre valeur a déjà chuté abruptement. Votre incapacité à Me remercier de vous avoir gratifiés d’une telle faveur est déjà un acte d’extrême rébellion, suffisant pour vous condamner et démontrer votre lâcheté, votre incompétence, votre bassesse et votre manque de mérite. Comment pourriez-vous encore être qualifiés pour garder les mains tendues ? Vous n’êtes pas capables de la moindre aide pour Mon œuvre, vous êtes incapables de vous engager à votre foi et incapables de témoigner de Moi. Cela fait déjà partie de vos mauvaises actions et de vos échecs, mais au contraire vous M’attaquez, vous dites des mensonges sur Moi et vous vous plaignez que Je suis injuste. Est-ce ce qui constitue votre fidélité ? Est-ce ce qui constitue votre amour ? Quel autre travail pouvez-vous réaliser en dehors de celui-ci ? Comment avez-vous contribué à tout le travail qui a été fait ? Combien avez-vous dépensé ? C’est déjà un acte de grande miséricorde que Je ne rejette pas de responsabilité sur vous, pourtant vous continuez à Me présenter, sans vergogne, des excuses et vous vous plaignez de Moi en privé. Avez-vous seulement la moindre teinte d’humanité ? Bien que le devoir de l’homme soit entaché de l’esprit de l’homme et de ses idées, tu dois remplir ton devoir et t’engager envers ta foi. Les impuretés dans le travail de l’homme relèvent de son calibre, alors que, si l’homme ne remplit pas son devoir, cela révèle sa rébellion. Il n’y a pas de corrélation entre le devoir de l’homme et le fait qu’il soit béni ou maudit. Le devoir est ce que l’homme doit accomplir ; c’est son devoir impérieux et ne devrait pas dépendre de la récompense, des conditions ou des raisons. C’est seulement ça faire son devoir. Un homme qui est béni jouit de la bonté après avoir été perfectionné suite au jugement. Un homme qui est maudit reçoit la punition quand son tempérament demeure inchangé suite au châtiment et au jugement, c’est-à-dire, il n’a pas été perfectionné. Comme un être créé, l’homme doit s’acquitter de son devoir, faire ce qu’il doit faire et faire ce qu’il est capable de faire, indépendamment du fait qu’il sera béni ou maudit. C’est la condition fondamentale pour l’homme, en tant qu’être qui cherche Dieu. Tu ne devrais pas remplir ton devoir seulement pour être béni, et tu ne devrais pas non plus refuser d’agir par peur d’être maudit. Laissez-Moi vous dire la chose suivante : si l’homme est capable de remplir son devoir, cela signifie qu’il s’acquitte de ce qu’il doit faire. Si l’homme est incapable de remplir son devoir, cela révèle la rébellion de l’homme. C’est toujours à travers le processus par lequel il remplit son devoir que l’homme change progressivement, et c’est à travers ce processus qu’il démontre sa fidélité. Ainsi, plus tu es capable de remplir ton devoir, plus tu recevras de vérités, et c’est ainsi que ton expression deviendra plus réelle. Ceux qui n’agissent qu’en apparence pour remplir leur devoir et ne cherchent pas la vérité seront éliminés à la fin, car de tels hommes ne remplissent pas leur devoir dans la pratique de la vérité, et ne pratiquent pas la vérité pendant qu’ils s’acquittent de leur devoir. De tels hommes sont ceux qui ne changent pas et ils seront maudits. Non seulement leurs expressions sont impures, mais aussi ce qu’ils expriment n’est que de la méchanceté.

    À l’ère de la Grâce, Jésus a aussi beaucoup parlé et a réalisé une grande œuvre. En quoi était-Il différent d’Isaïe ? En quoi était-Il différent de Daniel ? Était-ce un prophète ? Pourquoi dit-on qu’Il est Christ ? Quelles différences y a-t-il entre eux ? Ils étaient tous des hommes qui disaient des paroles, et leurs paroles étaient plus ou moins semblables pour l’homme. Ils ont tous parlé et fait du travail. Les prophètes de l’Ancien Testament ont fait des prophéties et, de la même façon, Jésus le pouvait aussi. Pourquoi en est-il ainsi ? La distinction ici repose sur la nature du travail. Afin de discerner cette différence, tu ne peux pas considérer la nature de la chair et tu ne devrais pas considérer la profondeur ou la superficialité des paroles de quelqu’un. Tu dois toujours d’abord considérer son travail et les effets que son travail produit en l’homme. Les prophéties faites par les prophètes à l’époque n’ont pas édifié la vie de l’homme, et les messages reçus par des messagers comme Isaïe et Daniel n’étaient que des prophéties et non pas la voie de la vie. Sans la révélation directe de l’Éternel, personne n’aurait pu accomplir ce travail qui n’est pas possible pour les mortels. Jésus aussi a beaucoup parlé, mais de telles paroles étaient le chemin de la vie à partir de laquelle l’homme pouvait trouver un sentier pour pratiquer. Autrement dit, premièrement, Il pouvait donner la vie à l’homme, car Jésus est la vie ; deuxièmement, Il pouvait inverser les écarts de l’homme ; troisièmement, Son œuvre pouvait succéder à celui de l’Éternel, afin de poursuivre l’ère ; quatrièmement, Il pouvait comprendre les besoins de l’homme de l’intérieur et se rendre compte de ce qui manque à l’homme ; cinquièmement, Il pouvait inaugurer une nouvelle ère et mettre un terme à l’ancienne. C’est la raison pour laquelle Il est appelé Dieu et Christ ; non seulement Il est différent d’Isaïe, mais aussi de tous les autres prophètes. Prenons le cas d’Isaïe pour comparer avec le travail des prophètes. Premièrement, il ne pouvait donner la vie à l’homme ; deuxièmement, il ne pouvait inaugurer une nouvelle ère. Il travaillait sous la direction de l’Éternel et non pas pour inaugurer une nouvelle ère. Troisièmement, ce dont il a lui-même parlé dépassait son entendement. Il recevait des révélations directement de l’Esprit de Dieu, et les autres ne comprenaient pas, même après les avoir écoutées. Ces choses seules suffisent pour prouver que ses paroles n’étaient rien d’autre que des prophéties, rien de plus qu’un aspect du travail effectué à la place de l’Éternel. Il ne pouvait pas, toutefois, représenter totalement l’Éternel. Il était un serviteur de l’Éternel, un instrument dans l’œuvre de l’Éternel. Il accomplissait seulement le travail au cours de l’ère de la Loi dans le cadre de l’œuvre de l’Éternel ; son travail n’a pas continué au-delà de l’ère de la Loi. Par opposition, l’œuvre de Jésus était différente. Il a dépassé le cadre de l’œuvre de l’Éternel ; Il a travaillé comme le Dieu incarné et est passé par la crucifixion dans le but de racheter toute l’humanité. Autrement dit, Il a réalisé une nouvelle œuvre en dehors de l’œuvre accomplie par l’Éternel. Cela a été l’inauguration d’une nouvelle ère. Une autre condition, c’est qu’il était capable de parler de ce qui était impossible à l’homme. Son œuvre était une œuvre au sein de la gestion de Dieu et impliquait l’ensemble de l’humanité. Il ne travaillait pas seulement sur quelques hommes, et Son œuvre avait encore moins pour objectif de conduire un nombre limité d’hommes. S’agissant de la façon dont Dieu a été incarné pour être un homme, de la façon dont l’Esprit a fait des révélations à cette époque, la façon dont l’Esprit est descendu sur un homme pour accomplir l’œuvre, ce sont des choses que l’homme ne peut voir ni toucher. Il est absolument impossible pour ces vérités de servir de preuves qu’Il est le Dieu incarné. Ainsi, la distinction ne peut être faite qu’à partir des paroles et de l’œuvre de Dieu, qui sont tangibles à l’homme. Cela seul est réel. C’est dû au fait que tu ne peux pas voir les choses de l’Esprit et que ces choses ne sont connues clairement que par Dieu Lui-même, et pas même la chair du Dieu incarné les connaît toutes ; tu ne peux vérifier s’Il est Dieu[a] qu’à partir de l’œuvre qu’Il a réalisée. À partir de Son œuvre, on peut voir que, premièrement, Il est capable d’ouvrir une nouvelle ère ; deuxièmement, Il est capable de donner la vie à l’homme et de montrer à l’homme le chemin à suivre. C’est suffisant pour établir qu’Il est Dieu Lui-même. Tout au moins, l’œuvre qu’Il fait peut représenter pleinement l’Esprit de Dieu, et à partir d’une telle œuvre, on peut voir que l’Esprit de Dieu est en Lui. Étant donné que l’œuvre accomplie par le Dieu incarné visait principalement à inaugurer une nouvelle ère, à conduire une nouvelle œuvre, et à créer de nouvelles circonstances, ces quelques conditions seules sont suffisantes pour établir qu’Il est Dieu Lui-même. C’est donc ce qui Le distingue d’Isaïe, de Daniel et des autres grands prophètes. Isaïe, Daniel et les autres étaient tous d’une classe d’hommes très instruits et cultivés ; ils étaient des hommes extraordinaires sous la direction de l’Éternel. La chair du Dieu incarné était aussi bien cultivée et ne manquait pas d’intelligence, mais Son humanité était particulièrement normale. Il était un homme ordinaire et, à l’œil nu, on ne pouvait distinguer quoi que ce soit de spécial dans Son humanité ou détecter quoi que ce soit dans Son humanité qui aurait été différent de celle des autres. Il n’était pas du tout surnaturel ou unique, et Il n’avait pas d’éducation, de connaissances ou de théorie plus grandes celles des autres. La vie dont Il parlait et le chemin qu’Il montrait n’étaient pas acquis par la théorie, la connaissance, l’expérience de la vie ou l’éducation familiale. Au contraire, ils étaient l’œuvre directe de l’Esprit et de la chair incarnée. C’est parce que l’homme nourrit de grandes idées sur Dieu, et en particulier parce que ces idées sont faites de trop d’éléments d’imprécision et de surnaturel selon lesquels, aux yeux de l’homme, un Dieu ordinaire avec une faiblesse humaine, qui ne peut pas opérer de signes ni de miracles, n’est assurément pas Dieu. N’est-ce pas là des idées erronées de l’homme ? Si la chair du Dieu incarné n’était pas un homme normal, alors comment pourrait-on avoir dit de Lui qu’Il était devenu chair ? Pour être de chair, il faut être un homme ordinaire, normal ; s’Il avait été un être transcendant, alors Il n’aurait pas été de chair. Pour prouver qu’Il est de chair, le Dieu incarné a eu besoin de Se doter d’une chair normale. C’était tout simplement pour compléter le sens de l’incarnation. Cependant, cela n’a pas été le cas pour les prophètes et les fils de l’homme. Ils étaient des hommes doués et utilisés par le Saint-Esprit ; aux yeux de l’homme, leur humanité était particulièrement grande, et ils ont posé de nombreux actes qui ont dépassé l’humanité normale. Pour cette raison, l’homme les considérait comme Dieu. Maintenant, vous devez tous le comprendre clairement, car cela a été la question qui a naturellement causé le plus de confusions chez tous les hommes des ères du passé. De plus, l’incarnation est la chose la plus mystérieuse de toutes les choses, et Dieu incarné est ce qu’il y a de plus difficile à accepter pour l’homme. Ce que Je dis est déterminant à la réalisation de votre fonction et à votre compréhension du mystère de l’incarnation. Tout cela est lié à la gestion de Dieu, à la vision. Votre compréhension de ce qui précède sera plus bénéfique pour l’acquisition de connaissances de la vision, c’est-à-dire, de l’œuvre de gestion. De cette façon, vous comprendrez également mieux le devoir que différents types d’hommes doivent remplir. Bien que ces paroles ne vous montrent pas directement le chemin, il n’en demeure pas moins qu’elles sont toujours d’un grand apport à votre entrée, car à l’heure actuelle, votre vie manque cruellement de vision, et cela risque de devenir un obstacle majeur empêchant votre entrée. Si vous avez été incapables de comprendre ces questions, alors aucune motivation ne vous animera pour entrer. Et comment une telle quête peut-elle vous permettre de mieux vous acquitter de votre devoir ?

    Note de bas de page :

    a. Le texte original ne mentionne pas « si oui ou non Il est Dieu ».

    Source : L’Église de Dieu Tout-Puissant

    Nous vous invitons à consulter notre site officiel pour lire davantage la parole de Dieu Tout-Puissant.

Posté par Dieuestmaforc14 à 10:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16-07-19

Sketch chrétien VF « Douces illusions» obtenez-vous le ticket d'entrer dans le royaume des cieux ?

Sketch chrétien VF « Douces illusions» obtenez-vous le ticket d'entrer dans le royaume des cieux ?
Li Mingdao est un prédicateur dans une Église de maison. Il croit au Seigneur depuis de nombreuses années et a toujours suivi l’exemple de Paul, se concentrant ainsi sur la prédication, le travail, la souffrance et le prix à payer. Selon lui, tant que l’on fournit des efforts et travaille, on peut entrer dans le royaume des cieux, être récompensé et gagner une couronne. Mais, lors d’une réunion avec ses collègues, Frère Zhang émet des doutes à ce sujet. Li Mingdao rentre chez lui sans être convaincu et, après avoir fait des recherches dans la Bible, se lance dans un débat intense avec frère Zhang. Fournir des efforts et travailler pour le Seigneur revient-il à faire la volonté de Dieu ? En cherchant ainsi, peut-on, en fin de compte, être élevé et entrer dans le royaume des cieux ? Vous trouverez la réponse dans le sketch « Douces illusions ».

L'Éclair Oriental, l'Église de Dieu Tout-Puissant a été créée à cause de l'apparition et de l'œuvre de Dieu Tout-Puissant, de la seconde venue du Seigneur Jésus, le Christ des derniers jours. Elle est composée de tous ceux qui acceptent l'œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et sont conquis et sauvés par Ses paroles. Elle a été entièrement fondée par Dieu Tout-Puissant en personne et est conduite par Lui comme le Berger. Ce n'est pas du tout un homme qui en est le fondateur. Christ est la vérité, le chemin et la vie. Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu. Aussi longtemps que tu lis les paroles de Dieu Tout-Puissant, tu verras que Dieu est apparu.

Note spéciale : Cette production vidéo a été produite comme une ressource à but non lucratif par l'Église de Dieu Tout-Puissant. Les acteurs qui apparaissent dans cette production opèrent sur une base caritative, et n'ont en aucune façon été payés. Cette vidéo ne peut être distribuée à une tierce personne pour faire un bénéfice quelconque, et nous espérons que chaque personne la partagera et la distribuera en toute transparence. Lorsque tu la distribues, prends soin d'indiquer la source. Aucune organisation, groupe social ou individu n'a le droit d'altérer ou de dénaturer les contenus de cette vidéo sans le consentement de l'Église de Dieu Tout-Puissant.

Posté par Dieuestmaforc14 à 19:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15-07-19

Le but de l'incarnation de Dieu aux derniers jours

Hymne de la parole de Dieu 
Le but de l’incarnation de Dieu aux derniers jours

De la création jusqu’aujourd’hui,
Dieu ne vint en chair qu’aux derniers jours,
pour faire cette œuvre si grande.
Il endura trop de douleur,
s’humilia Lui-même pour être homme.
Malgré tout cela,
Son œuvre ne fut jamais retardée.
Il fait toujours Son œuvre,
par le plan qu’Il a fait.
Le but pour lequel Dieu œuvre tant
est que des gens soient gagnés,
que des gens soient sauvés,
ils Lui porteront témoignage.
Et Sa gloire, elle sera reçue.
Et Sa gloire, elle sera reçue.

Dieu devint chair pour conquérir l’homme,
Il rendra parfaits ceux qu’Il aime.
Il espère voir de Ses propres yeux,
qu’ils Lui portent témoignage.
Ces personnes ne sont que peu,
et forment un groupe très réduit.
Ils sont de pays différents, de races différentes.
Il fait toujours Son œuvre,
par le plan qu’Il a fait.
Le but pour lequel Dieu œuvre tant
est que des gens soient gagnés,
que des gens soient sauvés,
ils Lui porteront témoignage.
Et Sa gloire, elle sera reçue.
Et Sa gloire, elle sera reçue.
C’est la raison,
c’est la raison,
c’est la raison,
c’est la raison.

Le jugement, l’œuvre, la parole
et les mystères révélés
de Dieu sont tous pour ce peu,
qui sont les perfectionnés.
Grâce à eux, Dieu donne la vérité,
leur dit comment entrer dans la vie.
C’est pour eux qu’Il devint chair,
fait des promesses ; donne la grâce.
Il ne donne pas la vérité aux méchants,
mais à ceux qu’Il parfait,
ceux qui pratiquent la vérité
se dépensent pour Dieu.
Il ne donne pas la vérité aux méchants,
mais à ceux qu’Il parfait,
ceux qui pratiquent la vérité
se dépensent pour Dieu,
se dépensent pour Dieu.

Il fait toujours Son œuvre,
Il fait toujours Son œuvre,
Il fait toujours Son œuvre
par le plan qu’Il a fait.
Le but pour lequel Dieu œuvre tant
est que des gens soient gagnés,
que des gens soient sauvés,
ils Lui porteront témoignage.
Et Sa gloire, elle sera reçue,
et Sa gloire, elle sera reçue,
et Sa gloire, elle sera reçue.
C’est la raison,
c’est la raison,
c’est la raison,
c’est la raison.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Source : L’Église de Dieu Tout-Puissant

Nous vous invitons à consulter notre site officiel pour écouter davantage les chants chrétiennes.

Posté par Dieuestmaforc14 à 14:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14-07-19

Seuls ceux qui connaissent Dieu et Son œuvre peuvent Lui donner satisfaction

Seuls ceux qui connaissent Dieu et Son œuvre peuvent Lui donner satisfaction

 

    L’œuvre du Dieu incarné comprend deux parties. La première fois qu’Il S’est fait chair, les gens n’ont pas cru en Lui et ne L’ont pas connu, et ont cloué Jésus sur la croix. La seconde fois non plus, les gens n’ont pas cru en Lui, encore moins L’ont-ils connu, et une fois encore ils ont cloué Christ sur la croix. L’homme n’est-il pas l’ennemi de Dieu ? Si l’homme ne Le connait pas, comment l’homme pourrait-il être l’intime de Dieu ? Et comment pourrait-il être qualifié pour rendre témoignage à Dieu ? Prétendre aimer Dieu, servir Dieu, glorifier Dieu, tout cela n’est-il pas qu’un vulgaire mensonge ? Si tu consacres ta vie à ces choses irréalistes et difficilement applicables, ne peines-tu pas en vain ? Comment peux-tu être l’intime de Dieu quand tu ne sais même pas qui est Dieu ? Une telle quête n’est-elle pas vague et abstraite ? N’est-elle pas déloyale ? Comment peut-on devenir l’intime de Dieu ? Qu’est-ce que ça veut dire pratiquement d’être un intime de Dieu ? Peux-tu être un intime de l’Esprit de Dieu ? Peux-tu voir comme l’Esprit est grand et exalté ? Être l’intime d’un Dieu invisible, intangible – n’est-ce pas vague et abstrait ? Quelle est la signification pratique d’une telle quête ? Ne sont-ils pas tous de vulgaires mensonges ? Ce que tu cherches, c’est de devenir l’intime de Dieu, mais en fait, tu es le chien de manchon de Satan, car tu ne connais pas Dieu, et tu cherches le « Dieu de toutes choses » inexistant, qui est invisible, intangible et issu de tes propres conceptions. Vaguement parlant, un tel « Dieu », c’est Satan, et en pratique, c’est toi toi-même. Tu cherches à être ton propre intime, pourtant tu dis toujours chercher à être l’intime de Dieu – n’est-ce pas un blasphème ? Quelle est la valeur d’une telle quête ? Si l’Esprit de Dieu ne devient pas chair, alors l’essence de Dieu est simplement un Esprit de vie invisible, intangible, informe et amorphe, de type immatériel, inaccessible et incompréhensible à l’homme. Comment l’homme pourrait-il être l’intime d’un Esprit incorporel, merveilleux et insondable comme celui-ci ? N’est-ce pas une blague ? Un tel raisonnement absurde et boiteux n’est pas valable et s’applique difficilement. Si l’homme créé est d’une nature fondamentalement différente de l’Esprit de Dieu, alors comment les deux pourraient-ils être intimes ? Si l’Esprit de Dieu ne S’était pas matérialisé dans la chair, si Dieu n’était pas devenu chair et ne S’était pas humilié en devenant une créature, alors l’homme créé ne serait ni qualifié ni capable d’être Son intime, et à part ces croyants pieux qui pourraient avoir le privilège d’être des intimes de Dieu après que leur âme est entrée au ciel, la plupart des personnes seraient incapables de devenir intimes de l’Esprit de Dieu. Et si l’homme veut devenir l’intime de Dieu dans le ciel, sous la direction du Dieu incarné, n’est-il pas un non-humain étonnamment stupide ? L’homme est simplement en quête de la « fidélité » envers un Dieu invisible, et n’accorde pas la moindre attention au Dieu qui peut être vu, car il est si facile de chercher un Dieu invisible – l’homme pourrait le faire de quelque manière qu’il veut. Mais la recherche du Dieu visible n’est pas aussi facile. L’homme qui cherche un Dieu vague est absolument incapable d’être avec Dieu, car les choses qui sont vagues et abstraites sont toutes imaginées par l’homme, et ne peuvent pas être acquises par l’homme. Si le Dieu qui est venu parmi vous était un Dieu sublime et exalté qui vous était inaccessible, alors comment pourriez-vous saisir Sa volonté ? Et comment pourriez-vous Le connaitre et Le comprendre ? S’Il a fait seulement Son œuvre, et n’a eu aucun contact normal avec l’homme, ou n’avait pas d’humanité normale et était inaccessible aux simples mortels, alors, même s’Il a accompli beaucoup d’œuvres pour vous, et que vous n’avez eu aucun contact avec Lui, et étiez incapables de Le voir, comment pourriez-vous Le connaitre ? Sans cette chair possédée en humanité normale, l’homme n’aurait aucun moyen de connaitre Dieu ; c’est seulement grâce à l’incarnation de Dieu que l’homme est qualifié pour être l’intime de ce Dieu dans la chair. L’homme devient l’intime de Dieu parce que l’homme entre en contact avec Lui, parce que l’homme vit avec Lui et reste en Sa compagnie, et ainsi progressivement arrive à Le connaitre. Si ça n’avait pas été le cas, la recherche de l’homme ne serait-elle pas en vain ? Autrement dit, ce n’est pas tout à fait grâce à l’œuvre de Dieu que l’homme est capable d’être l’intime de Dieu, mais grâce à la réalité et à la normalité du Dieu incarné. C’est seulement parce que Dieu Se fait chair que l’homme a la chance d’accomplir son devoir, et la chance d’adorer le vrai Dieu. N’est-ce pas là la vérité la plus réelle et la plus concrète ? Maintenant, veux-tu toujours être l’intime de Dieu qui est dans le ciel ? C’est seulement lorsque Dieu S’humilie jusqu’à un certain niveau, ce qui veut dire, seulement lorsque Dieu Se fait chair, que l’homme peut être Son intime et Son confident. Dieu procède de l’Esprit : Comment l’homme est-il qualifié pour être l’intime de cet Esprit, qui est si exalté et insondable ? C’est seulement quand l’Esprit de Dieu descend dans la chair, et devient une créature avec la même forme extérieure que l’homme, que l’homme peut comprendre Sa volonté et réellement être acquis par Lui. Il parle et travaille dans la chair, partage les joies, les peines et les tribulations de l’homme, vit dans le même monde que l’homme, protège l’homme et le guide, et à travers cela, Il purifie l’homme et permet à l’homme de recevoir Son salut et Sa bénédiction. Ayant acquis ces choses, l’homme comprend vraiment la volonté de Dieu, et c’est seulement à ce moment qu’il peut être un intime de Dieu. Il n’y a que ça de pratique. Si Dieu était invisible et intangible à l’homme, comment l’homme pourrait-il être Son intime ? N’est-ce pas là une doctrine creuse ?

    Dans leur croyance en Dieu aujourd’hui, beaucoup de gens continuent de rechercher ce qui est vague et abstrait. Ils n’ont aucune compréhension de la réalité de l’œuvre de Dieu aujourd’hui, et continuent de vivre de lettres et de doctrines. En outre, la plupart se doivent encore de pénétrer la réalité de nouvelles expressions telles que « la nouvelle génération de ceux qui aiment Dieu », « l’intime de Dieu », « un exemple et un modèle dans l’amour de Dieu », « le style de Pierre » ; par contre, leur recherche est encore vague et abstraite, ils continuent de chercher à tâtons dans la doctrine, et ne comprennent pas la réalité de ces mots. Lorsque l’Esprit de Dieu Se fait chair, tu peux voir et toucher Son œuvre dans la chair. Pourtant, si tu n’es toujours pas capable de devenir Son intime, si tu n’es toujours pas capable d’être Son confident, alors comment pourrais-tu être le confident de l’Esprit de Dieu ? Si tu ne connais pas le Dieu d’aujourd’hui, comment peux-tu faire partie de la nouvelle génération de ceux qui aiment Dieu ? Ne sont-ce pas là des lettres et des doctrines creuses ? Es-tu capable de voir l’Esprit et de saisir Sa volonté ? Ne sont-ce pas là des paroles creuses ? Il ne te suffit pas simplement de prononcer ces expressions et ces termes, de même que tu ne peux pas obtenir la satisfaction de Dieu par la seule résolution. Tu es satisfait seulement de prononcer ces paroles, et tu le fais pour satisfaire tes propres désirs, pour satisfaire tes propres idéaux irréalistes, et pour satisfaire tes propres conceptions et ta propre pensée. Si tu ne connais pas le Dieu d’aujourd’hui, alors peu importe ce que tu fais, tu seras incapable de satisfaire ce que désire le cœur de Dieu. Qu’est-ce que ça signifie d’être un confident de Dieu ? Tu n’arrives toujours pas à le comprendre ? Étant donné que l’intime de Dieu, c’est l’homme, alors Dieu est aussi un homme, c’est-à-dire que Dieu S’est fait chair, S’est fait homme. Seuls ceux qui sont du même genre peuvent s’appeler confidents les uns les autres, c’est alors seulement qu’ils peuvent être considérés comme des intimes. Si Dieu procédait de l’Esprit, comment l’homme créé pourrait-il devenir Son intime ?

    Ta croyance en Dieu, ta quête de la vérité, et même la façon dont tu te comportes devraient toutes être fondées sur la réalité : tout ce que tu fais doit être pratique, et tu ne dois pas rechercher de telles choses illusoires et imaginaires. Il n’y a aucun mérite à se comporter de la sorte et, de plus, une telle vie n’a aucun sens. Parce que ta quête et ta vie ne sont menées sur rien d’autre que le mensonge et la tromperie, et que tu ne cherches pas les choses qui ont une valeur et un sens, la seule chose dont tu hérites alors n’est qu’un raisonnement et une doctrine absurdes, qui ne relèvent pas de la vérité. De telles choses n’ont aucun rapport avec l’importance et la valeur de ton existence, et ne peuvent que t’entrainer dans un domaine creux. De cette façon, toute ta vie sera dénuée de valeur et de sens – et si tu ne cherches pas à donner du sens à ta vie, alors tu pourrais vivre une centaine d’années et tout ceci pour rien. Comment une telle vie pourrait-elle être appelée une vie humaine ? N’est-ce pas réellement la vie d’un animal ? De même, si vous essayez de suivre la voie de la croyance en Dieu, mais ne faites aucun effort pour chercher le Dieu qui peut être vu, mais au contraire vous adorez un Dieu invisible et intangible, alors une telle quête n’est-elle pas encore plus vaine ? En fin de compte, ta quête deviendra un tas de décombres. Quel serait pour toi l’avantage d’une telle quête ? Le plus gros problème qu’il y a avec l’homme, c’est qu’il n’aime que des choses qu’il ne peut pas voir ni toucher, des choses qui sont extrêmement mystérieuses et merveilleuses, et qui échappent à l’imagination de l’homme et sont inaccessibles par le commun des mortels. Plus ces choses seront irréalistes, plus elles seront analysées par l’homme, qui les cherche même sans se soucier de tout le reste, et s’efforce de les acquérir. Plus elles seront irréalistes, plus l’homme les scrute et les analyse minutieusement, allant même jusqu’à en faire, de manière exhaustive, ses propres idées. En revanche, plus les choses sont réalistes, plus l’homme en est dédaigneux ; il les regarde simplement de haut, et avec même un air méprisant. N’est-ce pas précisément votre attitude par rapport à l’œuvre réaliste que J’accomplis aujourd’hui ? Plus de telles choses sont réalistes, plus vous aurez des préjugés contre elles. Vous ne passez pas de temps du tout à les examiner, mais vous les ignorez simplement ; vous regardez de haut ces exigences réalistes et simples, et entretenez même de nombreuses conceptions au sujet de ce Dieu qui est le plus réel, et êtes tout simplement incapables d’accepter Sa réalité et Sa normalité. De cette façon, ne croyez-vous pas à quelque chose de vague ? Vous avez une croyance inébranlable envers le Dieu vague des temps passés, et aucun intérêt pour le vrai Dieu d’aujourd’hui. N’est-ce pas parce que le Dieu d’hier et le Dieu d’aujourd’hui viennent de deux ères différentes ? N’est-ce pas aussi parce que le Dieu d’hier est le Dieu exalté du ciel, alors que le Dieu d’aujourd’hui est un petit homme sur la terre ? N’est-ce pas, par ailleurs, parce que le Dieu adoré par l’homme est celui qui est le fruit de son imagination, alors que le Dieu d’aujourd’hui est une vraie chair produite sur la terre ? Quand tout est dit et fait, n’est-ce pas parce que le Dieu d’aujourd’hui est trop réel que l’homme ne Le cherche pas ? Car ce que le Dieu d’aujourd’hui demande à l’homme, c’est précisément ce que l’homme est le plus réticent à faire, et qui le couvre de honte. N’est-ce pas compliquer les choses à l’homme ? Cela ne contribue-t-il pas à dévoiler ses cicatrices ? De cette façon, bon nombre de ceux qui ne cherchent pas la réalité deviennent des ennemis de Dieu incarné, deviennent des antéchrists. N’est-ce pas une évidence ? Par le passé, quand Dieu ne S’était pas encore fait chair, tu aurais peut-être été une figure religieuse, ou un croyant pieux. Après que Dieu est devenu chair, beaucoup de ces fervents croyants sont devenus involontairement antéchrists. Sais-tu ce qui se passe ici ? Dans ta croyance en Dieu, tu ne te concentres pas sur la réalité et ne recherches pas la vérité, mais plutôt tu es obsédé par les mensonges – n’est-ce pas là la cause la plus claire de ton inimitié contre le Dieu incarné ? Le Dieu incarné est appelé Christ, ainsi tous ceux qui ne croient pas en Dieu incarné ne sont-ils pas des antéchrists ? Et donc celui en qui tu crois et que tu aimes véritablement est-Il ce Dieu dans la chair ? Est-ce vraiment ce Dieu vivant, ayant un souffle, qui est plus réaliste et extraordinairement normal ? Quel est précisément l’objectif de ta quête ? Est-il au ciel ou sur terre ? Est-il une conception ou est-il la vérité ? Est-il Dieu ou est-il un être surnaturel ? En fait, la vérité est le plus réel des aphorismes de la vie, et le plus important des aphorismes de toute l’humanité. Car c’est ce que Dieu exige des hommes, et c’est aussi l’œuvre accomplie par Dieu en personne. C’est pourquoi elle est appelée l’« aphorisme de la vie ». Cet aphorisme n’est pas un résumé, ni une citation célèbre d’un grand personnage ; mais c’est la déclaration adressée à l’humanité par le Maître du ciel et de la terre et de toutes choses, et ce ne sont pas des paroles résumées par les hommes, mais c’est la vie originelle de Dieu. C’est pourquoi elle est appelée « le plus important des aphorismes de la vie ». La quête de l’homme à mettre en pratique la vérité est l’accomplissement de son devoir, c’est-à-dire, la quête de la satisfaction de l’exigence de Dieu. L’essence de cette exigence est la plus réelle de toutes les vérités, et non une doctrine creuse accessible à aucun homme. Si ta quête n’est rien d’autre qu’une doctrine et ne contient pas la réalité, ne te rebelles-tu pas contre la vérité ? N’es-tu pas quelqu’un qui s’attaque à la vérité ? Comment une telle personne peut-elle chercher à aimer Dieu ? Les personnes qui ne sont pas au fait de la réalité sont celles qui trahissent la vérité, et sont toutes extrinsèquement rebelles.

    Peu importe comment tu cherches, tu dois, avant tout, comprendre l’œuvre que Dieu réalise aujourd’hui, et savoir quelle est l’importance de cette œuvre. Tu dois comprendre et connaitre le type d’œuvre que Dieu apporte quand Il vient dans les derniers jours, quel tempérament Il apporte, et ce qui sera accompli en l’homme. Si tu ne connais pas ou ne comprends pas l’œuvre qu’Il est venu accomplir dans la chair, alors comment peux-tu saisir Sa volonté, et comment peux-tu devenir Son intime ? En fait, devenir l’intime de Dieu n’est pas compliqué, mais ce n’est pas non plus simple. Si l’homme peut percevoir, alors il peut mettre en œuvre, et par conséquent ce n’est pas compliqué ; si l’homme ne peut pas percevoir, alors ça devient plus difficile, et, en plus, l’homme devient enclin à chercher quelque chose de vague. Si, dans la recherche de Dieu, l’homme ne prend pas sa propre position de façon à être prêt, et ne sait pas à quelle vérité il devrait s’accrocher, alors ça veut dire qu’il n’a aucune base, et ainsi il ne lui sera pas facile de rester ferme. Aujourd’hui, il y en a tellement qui ne comprennent pas la vérité, qui ne peuvent pas distinguer entre le bien et le mal ou dire ce qu’il faut aimer ou détester. De telles personnes auront du mal à rester fermes. La clé de la croyance en Dieu consiste à être capable de mettre la vérité en pratique, d’avoir à cœur la volonté de Dieu, de connaitre l’œuvre que Dieu accomplira sur l’homme quand Il viendra dans la chair et les principes selon lesquels Il S’exprime ; ne suis pas les masses, et tu dois avoir les principes dans lesquels tu dois entrer et tu dois t’en tenir à eux. Tenir fermement à ces choses qui sont en toi et ont été éclairées par Dieu sera une aide pour toi. Si tu ne le fais pas, aujourd’hui tu vireras à gauche, demain tu vireras à droite, et tu ne gagneras jamais rien de réel. Un tel comportement ne te profite en rien dans ta propre vie. Ceux qui ne comprennent pas la vérité suivent toujours les autres : si les gens disent que ceci est l’œuvre du Saint-Esprit, ensuite toi aussi, tu dis que c’est l’œuvre du Saint-Esprit ; si les gens disent que c’est le travail d’un esprit mauvais, alors toi aussi, tu deviens dubitatif, ou tu dis aussi que c’est le travail d’un mauvais esprit. Tu répètes toujours comme un perroquet les paroles des autres, et tu es incapable de distinguer quoi que ce soit par toi-même, de même que tu es incapable de penser par toi-même. Il s’agit de quelqu’un qui n’a pas de position, qui est incapable de faire la différence – une telle personne est un misérable sans valeur ! Tu répètes toujours les paroles des autres : aujourd’hui, on dit que c’est l’œuvre du Saint-Esprit, mais il y a des risques pour qu’un jour quelqu’un dise que ce n’est pas l’œuvre du Saint-Esprit, et rien d’autre que les actes de l’homme – pourtant, tu ne peux y voir clair, et quand tu constates que c’est dit par d’autres, tu dis aussi la même chose. C’est en fait l’œuvre du Saint-Esprit, mais tu dis que c’est le travail de l’homme ; n’es-tu pas devenu un de ceux qui blasphèment contre l’œuvre du Saint-Esprit ? En cela, ne t’opposes-tu pas contre Dieu parce que tu ne peux pas faire la différence ? Qui sait, peut-être un jour, quelque crétin apparaîtra pour dire que « ceci est le travail d’un mauvais esprit », et quand tu entendras ces paroles tu seras perdu, et une fois encore tu seras lié par les paroles des autres. Chaque fois que quelqu’un sème le trouble, tu es incapable de rester ferme sur ta position, et tout cela parce que tu ne détiens pas la vérité. Croire en Dieu et continuer dans la recherche de la connaissance de Dieu n’est pas une mince affaire. Cela ne saurait être réalisé simplement en se réunissant et en écoutant les prédications, et tu ne peux pas être perfectionné par la seule passion. Tu dois expérimenter et connaitre, et te fonder tes actions sur des principes, et recevoir l’œuvre du Saint-Esprit. Une fois que tu es passé par des expériences, tu seras en mesure de faire la différence entre beaucoup de choses – tu seras en mesure de faire la distinction entre le bien et le mal, entre la justice et la méchanceté, entre ce qui est de chair et de sang et ce qui est de la vérité. Tu devrais être en mesure de faire la différence entre toutes ces choses, et ce faisant, peu importe les circonstances, tu ne seras jamais perdu. C’est seulement ça ta vraie stature.

    Connaitre l’œuvre de Dieu n’est pas une mince affaire : tu dois avoir des normes et un objectif dans ta quête, tu dois savoir comment chercher le vrai chemin, et comment apprécier si, oui ou non, c’est le vrai chemin, et si, oui ou non, c’est l’œuvre de Dieu. Quel est le principe le plus fondamental dans la recherche du vrai chemin ? Tu dois pouvoir déterminer de cette manière si, oui ou non, il s’agit de l’œuvre du Saint-Esprit, si, oui ou non, ces paroles sont l’expression de la vérité, de qui elles témoignent, et ce que cela peut t’apporter. Distinguer le vrai chemin du faux chemin nécessite de considérer plusieurs aspects de la connaissance de base, le plus fondamental de tous étant la faculté à dire si, oui ou non, il s’agit de l’œuvre du Saint-Esprit. Car la substance de la croyance de l’homme en Dieu est la croyance en l’Esprit de Dieu, et même sa croyance en Dieu incarné existe parce que cette chair est la personnification de l’Esprit de Dieu, ce qui veut dire qu’une telle croyance est toujours la croyance en l’Esprit. Il existe des différences entre l’Esprit et la chair, mais parce que cette chair vient de l’Esprit, et est la Parole faite chair, ce en quoi l’homme croit est donc encore l’essence inhérente de Dieu. Et donc, à distinguer si, oui ou non, c’est le vrai chemin, tu dois par-dessus tout chercher à savoir si, oui ou non, il y a l’œuvre du Saint-Esprit, après quoi, tu dois chercher à savoir si, oui ou non, il y a la vérité dans ce chemin. Cette vérité est le tempérament de vie de l’humanité normale, ce qui veut dire que ce qui était attendu de l’homme quand Dieu le créa au commencement, à savoir, tout ce qui relève de l’humanité normale (y compris la raison, la perspicacité, la sagesse de l’homme et les connaissances de base inhérentes à la nature de l’homme). Autrement dit, tu dois regarder si, oui ou non, ce chemin peut amener l’homme dans une vie de l’humanité normale, si, oui ou non, la vérité dont il est question est nécessaire en fonction de la réalité de l’humanité normale, si, oui ou non, cette vérité est pratique et réelle et si, oui ou non, elle est plus opportune. S’il y a la vérité, alors elle est capable d’amener l’homme vers des expériences normales et réelles ; l’homme, par ailleurs, devient de plus en plus normal, le bon sens de l’homme devient de plus en plus complet, la vie de l’homme dans la chair et la vie spirituelle deviennent de plus en plus ordonnées, et les émotions de l’homme deviennent de plus en plus normales. Tel est le deuxième principe. Il y a un autre principe, qui consiste à savoir si l’homme a une connaissance accrue de Dieu, si, oui ou non, faire l’expérience d’un tel travail et d’une telle vérité peut inspirer un amour de Dieu en lui, et le rapprocher toujours davantage de Dieu. Par ce principe, on peut évaluer si, oui ou non, c’est le vrai chemin. Le plus important, c’est de savoir si ce chemin est réaliste plutôt que surnaturel, et s’il est capable ou pas de fournir la vie de l’homme. S’il est conforme à ces principes, la conclusion que l’on peut en tirer, c’est que ce chemin est le vrai chemin. Je dis cela non pas pour vous amener à accepter d’autres voies dans le cadre de vos futures expériences, encore moins comme une prédiction selon laquelle il y aura l’œuvre d’une autre nouvelle ère dans le futur. Je le dis pour que vous puissiez être certains que le chemin d’aujourd’hui est le vrai chemin, afin que vous ne soyez pas seulement à moitié certains de votre croyance envers l’œuvre d’aujourd’hui et soyez incapables d’avoir plus de visibilité à cet effet. Il y en a même beaucoup qui, bien qu’ils soient certains, continuent de persévérer dans la confusion ; cette certitude n’est fondée sur aucun principe, et ceux-là doivent être éliminés tôt ou tard. Même les adeptes qui sont particulièrement fervents ne sont pas assez sûrs de leur foi, ce qui montre qu’ils n’ont aucune base. Parce que vous êtes de faible calibre et que votre base est trop superficielle, vous n’avez aucune compréhension de la différenciation. Dieu ne répète pas Son œuvre, Il ne fait pas une œuvre qui n’est pas réaliste, Il n’est pas excessivement exigeant envers l’homme, et Il ne fait pas d’œuvre qui va au-delà du bon sens de l’homme. Toute l’œuvre qu’Il accomplit s’inscrit dans le cadre du sens commun de l’homme, et ne dépasse pas les exigences de l’humanité normale, et Son œuvre est conforme à ce qui est normalement exigé de l’homme. Si c’est l’œuvre du Saint-Esprit, l’homme devient de plus en plus normal, et son humanité devient de plus en plus normale. L’homme a une connaissance accrue de son tempérament satanique corrompu et de l’essence de l’homme, et il exprime une envie toujours plus poussée pour la vérité. Autrement dit, la vie de l’homme se développe et se développe encore, et le tempérament corrompu de l’homme devient capable de changements plus accrus – tout cela est la traduction de Dieu devenant la vie de l’homme. Si un chemin n’est pas capable de révéler ces choses qui sont l’essence de l’homme, n’est pas capable de changer le tempérament de l’homme, et, de plus, n’est pas capable de l’amener devant Dieu ou de lui donner une vraie compréhension de Dieu, et fait même en sorte que son humanité devienne de plus en plus abjecte et sa raison de plus en plus anormale, alors ce chemin ne doit pas être le vrai chemin, et il peut être le travail d’un esprit mauvais, ou l’ancien chemin. En bref, il ne peut pas être l’œuvre actuelle du Saint-Esprit. Vous avez cru en Dieu pendant toutes ces années, pourtant vous n’avez pas la moindre idée des principes qui permettent d’établir la différence entre le vrai chemin et le faux chemin ou de chercher le vrai chemin. La plupart des gens ne sont même pas intéressés par ces questions ; ils vont simplement où se trouve la majorité, et répètent ce que la majorité dit. Comment pourrait-il s’agir de quelqu’un qui cherche le vrai chemin ? Et comment de telles personnes peuvent-elles trouver le vrai chemin ? Si tu comprends ces quelques principes clés, alors quoi qu’il arrive, tu ne seras pas déçu. Aujourd’hui, il est crucial que l’homme soit capable de faire des distinctions ; c’est ce que l’humanité normale devrait avoir, et ça doit faire partie de l’expérience de l’homme. Si, même aujourd’hui, l’homme ne distingue toujours rien pendant qu’il est dans la foi, et que sa raison humaine n’a toujours pas augmenté, alors l’homme est trop bête, et sa quête est erronée et s’écarte du bon chemin. Il n’y a pas la moindre différenciation dans ta quête aujourd’hui et, même si c’est vrai, comme tu le dis, que tu as trouvé le vrai chemin, l’as-tu acquis ? As-tu été capable de faire une quelconque distinction ? Quelle est la substance du vrai chemin ? Dans le vrai chemin, tu n’as pas gagné le vrai chemin, tu n’as rien gagné de la vérité, ce qui veut dire que tu n’as pas réalisé ce que Dieu exige de toi, et par conséquent il n’y a eu aucun changement dans ta corruption. Si tu continues à chercher de cette façon, tu finiras par être éliminé. Ayant été dans la foi jusqu’à ce jour, tu devrais être certain que le chemin que tu as pris est le bon chemin, et tu ne devrais plus avoir de doutes. Beaucoup sont toujours incertains et arrêtent de chercher la vérité à cause de quelques petits détails. Ces gens sont ceux qui n’ont aucune connaissance de l’œuvre de Dieu, ils sont ceux qui suivent Dieu dans la confusion. Les gens qui ne connaissent pas l’œuvre de Dieu ne peuvent pas être Ses intimes et ne peuvent pas Lui rendre témoignage. Je conseille à ceux qui cherchent seulement la bénédiction et poursuivent seulement ce qui est vague et abstrait de poursuivre la vérité le plus tôt possible, de sorte que leur vie ait un sens. Ne te fais plus d’illusions !

    Source : L’Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Dieuestmaforc14 à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


13-07-19

Comment chercher les pas de Dieu | Chant Chrétien avec paroles en français

Comment chercher les pas de Dieu | Chant Chrétien avec paroles en français
I
En quête des pas de Dieu, vous avez ignoré Ses paroles,
qu’ « Il est la vérité, le chemin et la vie ».
Beaucoup trouvent la vérité,
sans croire avoir trouvé Ses pas,
sans reconnaître Son apparition.
Ils font une grave erreur.
Son apparition ne va pas de pair
avec les idées, les désirs de l’homme.
Dieu fait Ses choix, a Ses buts et Ses plans quand Il œuvre.
Puisque nous cherchons les pas de Dieu,
nous devons chercher Sa volonté et Ses paroles.
Là où sont Ses nouvelles paroles, il y a Sa voix ;
là où sont Ses pas, il y a Ses actes ;
là où sont Ses expressions, se fera Son apparition ;
où qu’Il survienne, sont la vérité, le chemin, la vie.

II
Dieu n’a pas à prévenir l’homme
ni à discuter avec lui de Son œuvre.
C’est le tempérament de Dieu
qui doit être reconnu de tous.
Pour voir Son apparition et suivre Ses pas,
dépassez d’abord vos propres idées.
Ne demandez pas ce que Dieu devrait faire,
ne Le limitez pas à vos conceptions.
Demandez-vous comment trouver Ses pas,
accepter Son apparition, vous soumettre à Sa nouvelle œuvre.
L’homme n’est pas vérité, il ne la possède pas,
il doit donc chercher, accepter et obéir.
Puisque nous cherchons les pas de Dieu,
nous devons chercher Sa volonté et Ses paroles.
Là où sont Ses nouvelles paroles, il y a Sa voix ;
là où sont Ses pas, il y a Ses actes ;
là où sont Ses expressions, se fera Son apparition ;
où qu’Il survienne, sont la vérité, le chemin, la vie.
Extrait de « Suivre l’Agneau et chanter de nouvelles chansons »

L’Éclair Oriental, l’Église de Dieu Tout-Puissant a été créée à cause de l’apparition et de l’œuvre de Dieu Tout-Puissant, de la seconde venue du Seigneur Jésus, le Christ des derniers jours. Elle est composée de tous ceux qui acceptent l’œuvre de Dieu Tout-Puissant dans les derniers jours et sont conquis et sauvés par Ses paroles. Elle a été entièrement fondée par Dieu Tout-Puissant en personne et est conduite par Lui comme le Berger. Ce n’est pas du tout un homme qui en est le fondateur. Christ est la vérité, le chemin et la vie. Les brebis de Dieu entendent la voix de Dieu. Aussi longtemps que tu lis les paroles de Dieu Tout-Puissant, tu verras que Dieu est apparu.

Note spéciale : Cette production vidéo a été produite comme une ressource à but non lucratif par l’Église de Dieu Tout-Puissant. Les acteurs qui apparaissent dans cette production opèrent sur une base caritative, et n’ont en aucune façon été payés. Cette vidéo ne peut être distribuée à une tierce personne pour faire un bénéfice quelconque, et nous espérons que chaque personne la partagera et la distribuera en toute transparence. Lorsque tu la distribues, prends soin d’indiquer la source. Aucune organisation, groupe social ou individu n’a le droit d’altérer ou de dénaturer les contenus de cette vidéo sans le consentement de l’Église de Dieu Tout-Puissant.

Posté par Dieuestmaforc14 à 11:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12-07-19

Dieu veille toujours sur l'humanité

Hymne de la parole de Dieu 
Dieu veille toujours sur l'humanité

Dieu veille sur la création,
regardant, jour après jour, observant.
Humblement, Il se cache,
goûtant à la vie humaine,
regardant chaque acte de l'homme.
Qui s'est vraiment offert lui-même à Dieu ?
Qui a poursuivi la vérité ?
Qui a pris Dieu au sérieux,
a tenu ses promesses,
et a accompli son devoir envers Dieu ?
Qui a jamais permis à Dieu de l'habiter ?
Qui a chéri Dieu
comme il aurait fait pour sa propre vie ?
Qui a jamais vu tout l'être de Sa divinité
ou voulu toucher Dieu Lui-même ?
Quand des gens s'enfoncent dans les eaux,
Dieu les sauve.
Quand ils ne peuvent affronter la vie,
Dieu les élève,
et leur donne le courage de vivre encore ;
Il leur donne une seconde chance.
Alors ils Le prendront comme leur fondement.
Quand ils désobéissent,
Dieu s'en sert pour qu'ils Le connaissent.
Dieu voit la vieille nature des gens,
et avec bonté Il leur donne une chance
de se repentir et prendre un nouveau départ.
Tant qu'ils auront un dernier souffle,
de la mort, Dieu les sauvera.
Combien de fois les gens ont vu Ses mains tendues ?
Combien de fois la bonté de Ses yeux ?
Et ont senti tout le temps Son visage souriant ?
Et combien de fois ont-ils vu Sa colère ou majesté ?
Quand des gens s'enfoncent dans les eaux,
Dieu les sauve.
Quand ils ne peuvent affronter la vie,
Dieu les élève,
et leur donne le courage de vivre encore ;
Il leur donne une seconde chance.
Alors ils Le prendront comme leur fondement.
Quand ils désobéissent,
Dieu s'en sert pour qu'ils Le connaissent.
Même s'ils ne L'ont jamais connu,
Dieu n'abuse jamais de leurs faiblesses ;
Il considère leurs épreuves avec sympathie,
les châtie seulement quand ils se détournent.
Quand des gens s'enfoncent dans les eaux,
Dieu les sauve.
Quand ils ne peuvent affronter la vie,
Dieu les élève,
et leur donne le courage de vivre encore ;
Il leur donne une seconde chance.
Alors ils Le prendront comme leur fondement.
Quand ils désobéissent,
Dieu s'en sert pour qu'ils Le connaissent.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Source : L’Église de Dieu Tout-Puissant

Nous vous invitons à consulter notre site officiel pour écouter davantage les chants chrétiennes.

Posté par Dieuestmaforc14 à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11-07-19

Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ?

Comment l’homme qui a défini Dieu dans ses conceptions peut-il recevoir les révélations de Dieu ?

    L’œuvre de Dieu continue à progresser, et, bien que le but de Son œuvre reste immuable, les moyens qu’Il utilise pour travailler changent constamment, et donc changent également ceux qui suivent Dieu. Plus Dieu travaille, mieux l’homme en vient à connaitre Dieu et le tempérament de l’homme change conformément à Son œuvre. Cependant, parce que le travail de Dieu change constamment, ceux qui ne connaissent pas l’œuvre du Saint-Esprit et ces hommes absurdes qui ne connaissent pas la vérité deviennent les adversaires de Dieu. L’œuvre de Dieu n’est jamais conforme aux conceptions de l’homme, car Son travail est toujours nouveau, jamais vieux. Il ne répète jamais le travail du passé, mais fonce plutôt, accomplissant un travail inédit. Comme Dieu ne répète pas Son travail et l’homme juge toujours l’œuvre de Dieu aujourd’hui sur la base de Son travail du passé, il est extrêmement difficile pour Dieu de mener à bien chaque étape de travail de la nouvelle ère. L’homme présente beaucoup trop d’obstacles ! La pensée de l’homme est trop rigide ! Aucun homme ne connaît le travail de Dieu, mais ils définissent tous ce travail. Éloigné de Dieu, l’homme perd la vie, la vérité et les bénédictions de Dieu, pourtant, l’homme n’accepte pas non plus la vie, la vérité, encore moins les plus grandes bénédictions que Dieu accorde à l’humanité. Tous les hommes veulent mieux connaitre Dieu, mais sont incapables de tolérer tout changement dans le travail de Dieu. Ceux qui n’acceptent pas le nouveau travail de Dieu croient que le travail de Dieu est immuable et que le travail de Dieu reste éternellement au point mort. Selon leur croyance, il suffit d’observer la loi pour obtenir le salut éternel de Dieu, et, aussi longtemps qu’ils se repentent et confessent leurs péchés, la volonté de Dieu sera toujours satisfaite. Ils sont d’avis que Dieu ne peut être que le Dieu de la loi et le Dieu qui a été cloué sur la croix pour l’homme ; ils pensent également que Dieu ne devrait pas et ne peut pas dépasser la Bible. Ce sont précisément ces opinions qui les ont enchaînés fermement à la loi du passé et les ont entravés par des règlements rigides. Plus de gens encore croient que le nouveau travail de Dieu, quel que soit ce travail, doit être corroboré par des prophéties, et que dans chaque étape de ce travail, tous ceux qui Le suivent avec un cœur sincère doivent également recevoir des révélations, autrement le travail ne peut pas être de Dieu. Ce n’est déjà pas une tâche facile pour l’homme de connaitre Dieu. Considérant en plus le cœur absurde de l’homme et sa nature rebelle, suffisante et prétentieuse, il est d’autant plus difficile à l’homme d’accepter la nouvelle œuvre de Dieu. L’homme n’étudie pas la nouvelle œuvre de Dieu avec attention ni ne l’accepte avec humilité ; au contraire, l’homme adopte une attitude de mépris, en attendant les révélations et les conseils de Dieu. N’est-ce pas le comportement de l’homme qui se rebelle et s’oppose à Dieu ? Comment de tels hommes peuvent-ils gagner l’approbation de Dieu ?

    En son temps, Jésus a déclaré que le travail de l’Éternel avait pris du retard dans l’ère de la Grâce, tout comme Je dis aujourd’hui que le travail de Jésus a pris du retard. S’il n’y avait eu que l’ère de la Loi, et non l’ère de la Grâce, Jésus ne pourrait pas avoir été crucifié et ne pourrait pas avoir racheté l’humanité entière. S’il n’y avait eu que l’ère de la Loi, l’humanité aurait-elle pu éventuellement progresser jusqu’à ce jour ? L’histoire progresse. L’histoire n’est-elle pas la loi naturelle de l’œuvre de Dieu ? Cela n’est-il pas une description de Sa gestion de l’homme dans l’univers entier ? L’histoire progresse, ainsi que l’œuvre de Dieu, et la volonté de Dieu change continuellement. Il serait peu pratique pour Dieu de s’en tenir à une seule étape de travail pendant six mille ans, car tout homme sait qu’Il est toujours nouveau, et jamais vieux. Il ne pouvait pas en rester à un travail semblable à la crucifixion, et une fois, deux fois, trois fois… être cloué sur la croix. Cela est la perception d’un homme absurde. Dieu ne fait pas le même travail. Son travail change constamment et est toujours nouveau, tout comme Je vous dis de nouvelles paroles quotidiennement et fais un nouveau travail. Cela est le travail que Je fais, dont la clé se trouve dans les mots « nouveau » et « merveilleux ». « Dieu est immuable et Dieu sera toujours Dieu. » En effet, cette parole est vraie. L’essence de Dieu ne change pas, Dieu est toujours Dieu et Il ne pourrait jamais devenir Satan, mais cela ne prouve pas que Son œuvre soit aussi constante et invariable que Son essence. Tu déclares que Dieu est ainsi, mais alors comment peux-tu expliquer que Dieu est toujours nouveau, et jamais vieux ? L’œuvre de Dieu se répand continuellement, change constamment et la volonté de Dieu se manifeste et se révèle à l’homme continuellement. À mesure que l’homme expérimente le travail de Dieu, son tempérament change continuellement et sa connaissance change continuellement. D’où vient ce changement, alors ? Ne vient-il pas du travail en perpétuel changement de Dieu ? Si le tempérament de l’homme peut changer, pourquoi l’homme ne peut-il pas permettre que Mon travail et Mes paroles changent continuellement aussi ? Est-ce que Je dois être soumise aux restrictions de l’homme ? N’as-tu pas tout simplement recours maintenant au sophisme ?

    Après Sa résurrection, Jésus apparut aux disciples et dit : « J’enverrai sur vous ce que mon Père a promis ; mais vous, restez dans la ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus de la puissance d’en haut. » Sais-tu comment ces mots sont expliqués ? Es-tu maintenant doué de Sa puissance ? As-tu compris maintenant ce qu’on appelle puissance ? Jésus a proclamé que l’Esprit de vérité serait accordé à l’homme dans les derniers jours. Ce sont maintenant les derniers jours ; comprends-tu comment l’Esprit de vérité prononce des paroles ? Où l’Esprit de vérité apparaît-Il et œuvre-t-Il ? Ces esprits impurs et ces esprits mauvais sont-ils l’Esprit de vérité ? Ils n’ont pas de justice, encore moins l’approvisionnement de la vie, et ils observent les lois du passé sans faire le moindre nouveau travail. Et ils sont l’Esprit de vérité ? Ont-ils la vie, la vérité et la voie ? Sont-ils séparés de ce monde ? Ceux d’entre vous qui s’en tiennent obstinément à la Bible et s’accrochent fermement à Jésus, avez-vous suivi le travail de Jésus, et aussi Ses paroles ? Êtes-vous fidèles à Jésus ? Le plus grand livre de la prophétie d’Ésaïe dans l’Ancien Testament n’a jamais indiqué qu’un enfant nommé Jésus naîtrait à l’ère du Nouveau Testament, il a simplement dit qu’un enfant mâle naîtrait et qu’Il serait appelé Emmanuel. Pourquoi n’a-t-il pas précisé le nom de Jésus ? Ce nom n’apparaît nulle part dans l’Ancien Testament. Pourquoi alors crois-tu encore en Jésus ? Certes, tu n’as pas vu Jésus de tes propres yeux avant de croire en Lui ? Ou as-tu commencé à croire après avoir reçu une révélation ? Dieu t’accorderait-Il vraiment une telle grâce, et une si grande bénédiction ? Quel a été le fondement de ta foi en Jésus ? Pourquoi alors ne crois-tu pas que Dieu est devenu chair aujourd’hui ? Pourquoi dis-tu que le fait que Dieu ne s’est pas révélé à toi prouve qu’Il n’est pas devenu chair ? Dieu doit-Il informer l’homme avant de commencer Son travail ? Doit-Il recevoir l’approbation de l’homme ? Ésaïe a seulement annoncé qu’un nourrisson de sexe masculin naîtrait dans une mangeoire, mais n’a jamais prophétisé que Marie donnerait naissance à Jésus. Pourquoi alors crois-tu en Jésus qui est né de Marie ? Certes, ta foi n’est pas incertaine et confuse ! Certains disent que le nom de Dieu ne change pas, alors pourquoi l’Éternel change-t-Il Son nom en Jésus ? La prophétie avait annoncé la venue du Messie, alors pourquoi un homme nommé Jésus est-Il venu ? Pourquoi le nom de Dieu a-t-il changé ? Un tel travail n’a-t-il pas été réalisé il y a longtemps ? Dieu aujourd’hui ne peut-Il pas faire un nouveau travail ? Le travail d’hier peut être modifié et le travail de Jésus peut succéder à celui de l’Éternel. Le travail de Jésus alors ne pourrait-il pas être suivi d’un autre travail ? Si l’Éternel peut changer Son nom en Jésus, le nom de Jésus ne peut-il pas aussi changer ? Cela n’est pas rare, mais les gens le pensent[a] seulement à cause de leur simplicité d’esprit. Dieu sera toujours Dieu. Peu importe les changements de Son œuvre et de Son nom, Son tempérament et Sa sagesse restent toujours inchangés. Si tu crois que Dieu ne peut être appelé que par le nom de Jésus, alors tu connais trop peu. Oses-tu affirmer que Jésus est à jamais le nom de Dieu, que Dieu pour toujours et éternellement sera appelé Jésus, et que cela ne changera jamais ? Oses-tu affirmer avec certitude que c’est le nom de Jésus qui a conclu l’ère de la Loi et qui conclut aussi l’ère finale ? Qui peut dire que la grâce de Jésus peut conclure l’ère ? Si maintenant tu ne peux pas connaitre ces vérités clairement, non seulement tu seras incapable de prêcher l’évangile, mais tu ne pourras pas rester debout, toi-même. Le jour où tu résoudras toutes les difficultés de ces gens religieux et réfuteras toutes leurs erreurs, alors sera faite la preuve que tu es absolument certain de cette étape de travail et que tu n’as pas le moindre doute. Si tu es incapable de réfuter leurs erreurs, alors ils te maudiront et te calomnieront. N’est-ce pas honteux ?

    Tous les Juifs du temps lisaient l’Ancien Testament et connaissaient la prophétie d’Ésaïe au sujet d’un enfant mâle qui naîtrait dans une mangeoire. Pourquoi alors, sachant cela, ont-ils quand même persécuté Jésus ? N’est-ce pas à cause de leur nature rebelle et de leur ignorance de l’œuvre du Saint-Esprit ? En ce temps-là, les pharisiens croyaient que le travail de Jésus était différent de ce qu’ils savaient de l’enfant mâle annoncé par la prophétie ; l’homme d’aujourd’hui rejette Dieu parce que le travail de Dieu incarné n’est pas conforme à la Bible. L’essence de leur rébellion contre Dieu n’est-elle pas une seule et même chose ? Te serait-il possible d’accepter sans question tout le travail du Saint-Esprit ? Si c’est l’œuvre du Saint-Esprit, alors c’est le bon « courant ». Tu devrais l’accepter sans la moindre appréhension au lieu de trier et choisir ce qu’il faut accepter. Si tu reçois une connaissance de Dieu et te méfies de Lui, ne démontres-tu pas une attitude vraiment déplacée ? Ce que tu dois faire, c’est accepter tout travail tant qu’il est celui du Saint-Esprit, sans le besoin d’une corroboration de la Bible, car tu crois en Dieu pour suivre Dieu, non pour mener une enquête à Son sujet. Tu ne devrais pas chercher une preuve supplémentaire à Mon sujet pour montrer que Je suis ton Dieu. Au contraire, tu devrais discerner si Je te suis d’un bienfait quelconque. Cela est la clé. Même si tu as trouvé des preuves irréfutables dans la Bible, cela ne peut pas te conduire complètement devant Moi. Tu vis à l’intérieur des limites de la Bible, et non devant Moi ; la Bible ne peut pas t’aider à Me connaitre ni approfondir ton amour pour Moi. Bien que la Bible ait prophétisé qu’un enfant mâle serait né, nul ne pouvait découvrir à qui la prophétie s’appliquait, car l’homme ne connaissait pas l’œuvre de Dieu, et c’est cela qui a amené les pharisiens à s’opposer à Jésus. Certains savent que Mon travail est pour le bien de l’homme, mais ils continuent à croire que Jésus et Moi sommes deux êtres totalement distincts qui sont incompatibles. En ce temps-là, Jésus a enseigné à Ses disciples par une série de prédications pendant l’ère de la Grâce : la manière de pratiquer, de se rassembler, de demander dans la prière, de traiter les autres, et toutes ces autres choses. L’œuvre qu’Il a accomplie est celle de l’ère de la Grâce, et Il a seulement expliqué la façon dont les disciples et ceux qui Le suivaient devaient pratiquer. Il a seulement accompli l’œuvre de l’ère de la Grâce et non des derniers jours. Quand l’Éternel a établi la loi de l’Ancien Testament dans l’ère de la Loi, pourquoi alors n’a-t-Il pas fait le travail de l’ère de la Grâce ? Pourquoi n’a-t-Il pas clarifié à l’avance le travail de l’ère de la Grâce ? Cela n’aurait-il pas aidé l’homme à accepter ? Il a seulement prophétisé qu’un enfant mâle serait né et investi de pouvoir, mais Il n’a pas réalisé à l’avance le travail de l’ère de la Grâce. L’œuvre de Dieu dans chaque ère a des limites claires ; Il ne fait que l’œuvre de l’ère actuelle et ne réalise jamais à l’avance l’œuvre de l’étape suivante. Ce n’est que de cette manière que Son œuvre représentative de chaque ère peut être mise en évidence. Jésus a parlé uniquement des signes des derniers jours, de la manière d’être patient et d’être sauvé, de se repentir et de se confesser, aussi de la manière de porter la croix et d’endurer la souffrance. Il n’a jamais dit comment l’homme devait entrer dans les derniers jours ni comment chercher à satisfaire la volonté de Dieu. Donc, ne serait-ce pas un acte erroné de chercher dans la Bible l’œuvre de Dieu les derniers jours ? Que peux-tu apprendre en tenant simplement la Bible dans tes mains ? Qu’il soit un exégète de la Bible ou un prédicateur, qui peut connaitre d’avance l’œuvre d’aujourd’hui ?

    « Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Églises ». Avez-vous écouté maintenant les paroles du Saint-Esprit ? Les paroles de Dieu sont descendues sur vous. Les entendez-vous ? Dieu fait le travail de la parole dans les derniers jours, et ces paroles sont celles du Saint-Esprit, car Dieu est le Saint-Esprit et peut aussi devenir chair ; par conséquent, les paroles du Saint-Esprit, telles que prononcées dans le passé, sont les paroles de Dieu incarné aujourd’hui. Beaucoup de gens absurdes croient que les paroles du Saint-Esprit devraient descendre des cieux aux oreilles de l’homme. Quiconque pense de cette façon ne connaît pas l’œuvre de Dieu. En vérité, les paroles du Saint-Esprit sont celles prononcées par Dieu devenu chair. Le Saint-Esprit ne peut pas parler directement à l’homme et l’Éternel ne parlait pas directement au peuple, même à l’ère de la Loi. Ne serait-il pas beaucoup moins probable qu’Il le fasse dans l’ère d’aujourd’hui ? Pour que Dieu prononce des paroles pour faire le travail, Il doit devenir chair, sinon Son travail ne peut pas atteindre Son but. Ceux qui nient Dieu devenu chair sont ceux qui ne connaissent pas l’Esprit ou les principes de travail de Dieu. Ceux qui croient que c’est maintenant l’ère du Saint-Esprit et pourtant n’acceptent pas Son nouveau travail sont ceux dont la foi est vague. Des hommes de ce genre ne seront jamais l’objet du travail du Saint-Esprit. Ceux qui veulent seulement que le Saint-Esprit parle et réalise Son travail directement, et n’acceptent pas les paroles ou le travail de Dieu incarné, ne seront jamais capables d’entrer dans la nouvelle ère ou de recevoir le salut total de Dieu !

    Note de bas de page :

    a. Le texte original se lit comme suit : « c’est-à-dire ».

    Source : L’Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Dieuestmaforc14 à 21:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09-07-19

Seuls ceux qui sont perfectionnés peuvent mener une vie riche de sens

Seuls ceux qui sont perfectionnés peuvent mener une vie riche de sens

    En vérité, l’œuvre qui est en train d’être réalisée maintenant a pour but de faire renoncer les gens à Satan, de les faire renoncer à leur ancien ancêtre. Tous les jugements rendus par la parole visent à exposer le tempérament corrompu de l’humanité et à permettre aux gens de comprendre l’essence de la vie. Tous ces jugements répétés transpercent le cœur des hommes. Chaque jugement influe directement sur leur sort et est destiné à offenser leur cœur afin qu’ils puissent abandonner toutes ces choses et, de ce fait, être amenés à connaitre la vie, connaitre ce monde sale, et aussi connaitre la sagesse et la toute-puissance de Dieu, et connaitre cette humanité corrompue par Satan. Plus on aura ce genre de châtiment et de jugement, plus l’homme pourra avoir le cœur blessé et plus son esprit pourra se réveiller. Ce type de jugement vise à réveiller les esprits de ce genre de personnes extrêmement corrompues et sérieusement dupées. L’homme n’a pas d’esprit, c’est-à-dire que son esprit est mort il y a longtemps et il ne sait pas que les cieux existent, il ne sait pas qu’il y a un Dieu et il ne sait certainement pas qu’il lutte dans l’abîme de la mort ; comment pourrait-il être à même de savoir qu’il vit sur terre dans cet enfer diabolique ? Comment pourrait-il être capable de savoir que ce corps putride qui est le sien, par la corruption de Satan, est tombé dans l’Hadès ? Comment pourrait-il être capable de savoir que tout sur terre a longtemps été abîmé de façon irréparable par l’homme ? Et comment pourrait-il être capable de savoir que le Créateur est venu sur terre aujourd’hui et est à la recherche d’un groupe de personnes corrompues qu’Il peut sauver ? Même après que l’homme a subi toute sorte de raffinement et de jugement possibles, sa conscience sourde s’émeut à peine et demeure pratiquement insensible. L’humanité est si dégénérée ! Bien que ce genre de jugement soit comme la grêle cruelle qui tombe du ciel, il est d’un grand bénéfice pour l’homme. Sans ce jugement, il n’y aurait aucun résultat et il serait absolument impossible de sauver les gens de l’abîme de la misère. Sans cette œuvre, il serait très difficile pour les gens de sortir de l’Hadès parce que leurs cœurs ont arrêté de battre depuis longtemps et leurs esprits sont piétinés par Satan depuis longtemps. Vous sauver, vous qui avez sombré dans les plus grandes profondeurs de la dégénérescence, nécessite qu’on vous appelle vigoureusement, qu’on vous juge vigoureusement, et ce n’est qu’à ce moment-là que vos cœurs endurcis pourront se réveiller.

    Votre chair, vos désirs extravagants, votre cupidité et votre luxure sont trop profondément enracinés en vous. Ces choses sont en train de contrôler vos cœurs de façon si constante que vous êtes incapables de vous libérer du joug de ces pensées féodales et dégénérées. Vous n’aspirez ni à changer votre situation actuelle, ni à échapper à l’influence des ténèbres. Vous êtes tout simplement liés par ces choses. Même si vous savez qu’une telle vie est trop douloureuse et un tel monde très sombre, absolument aucun d’entre vous n’a pourtant le courage de changer une vie de ce type. Vous n’avez qu’une envie, c’est de fuir ce genre de vie réelle, de libérer vos âmes du purgatoire, et de vivre dans un environnement paisible, heureux et qui ressemble au paradis. Vous n’êtes pas disposés à endurer des difficultés pour changer votre vie actuelle ; vous n’êtes pas prêts non plus à rechercher, par ce jugement et ce châtiment, la vie dans laquelle vous devriez vous engager. Au contraire, vous faites des rêves entièrement irréalistes au sujet de ce beau monde au-delà de la chair. La vie dont vous rêvez est celle à laquelle vous pouvez accéder sans effort, sans subir une quelconque douleur. Cela est totalement irréaliste ! Car votre souhait n’est pas de mener une vie de chair, qui a un sens pour toute la durée de la vie, et d’acquérir la vérité tout au long de la vie, c’est-à-dire de vivre pour la vérité et de défendre la justice. Ce n’est pas ce que vous qualifieriez de vie rayonnante et éblouissante. Vous avez le sentiment que ce ne serait pas une vie prestigieuse ou qui a du sens. Pour vous, une telle vie ne serait en réalité qu’une dévalorisation de vous-même ! Même si vous acceptez ce châtiment aujourd’hui, il n’en demeure pas moins que ce que vous visez n’est pas obtenir la vérité ou vivre la vérité dans le présent, mais plutôt être en mesure de mener, plus tard, une vie heureuse au-delà de la chair. Vous ne cherchez pas la vérité, vous ne défendez pas non plus la vérité, et vous ne vivez pas certainement pour la vérité. Vous ne cherchez pas aujourd’hui l’entrée, mais vous pensez plutôt constamment à « un jour », regardant le ciel bleu, versant des larmes d’amertume et espérant être élevés au ciel un jour. Ne savez-vous pas qu’une telle réflexion de votre part est déjà déconnectée de la réalité ? Tu continues de croire que le Sauveur de bonté et de compassion infinies viendra certainement un jour te prendre avec Lui, toi qui as enduré des difficultés et des souffrances dans ce monde, et qu’Il va certainement vouloir te venger, toi qui as été persécuté et opprimé. N’es-tu pas rempli de péchés ? Es-tu la seule personne qui ait souffert dans ce monde ? Tu es tombé dans le domaine de Satan toi-même et tu as souffert, et pourtant tu as toujours besoin de Dieu pour te venger ? Ceux qui sont incapables de satisfaire la volonté de Dieu, ne sont-ils pas tous des ennemis de Dieu ? Ceux qui ne croient pas en Dieu incarné, ne sont-ils pas des antéchrists ? À quoi servent tes bonnes actions ? Peuvent-elles remplacer un cœur qui adore Dieu ? Tu ne peux pas recevoir la bénédiction de Dieu en faisant simplement quelques bonnes actions, et Dieu ne vengera pas les torts qui t’ont été causés parce que tu as été persécuté et opprimé. Ceux qui croient en Dieu et pourtant ne connaissent pas Dieu, mais qui font de bonnes actions, ne sont-ils pas aussi tous châtiés ? Tu crois simplement en Dieu, tu veux simplement que Dieu répare et venge les torts que tu as subis, et tu veux que Dieu te trouve une issue pour te sortir de ta misère. Mais, tu refuses de prêter attention à la vérité ; tu n’as pas non plus soif de vivre dans la vérité. Tu es encore moins capable de sortir de cette vie difficile et vide. Au contraire, pendant que tu vis ta vie de chair et ta vie de péché, tu attends avec impatience que Dieu remédie à tes griefs et dissipe une partie du brouillard de ton existence. Comment est-ce possible ? Si tu détiens la vérité, tu peux suivre Dieu. Si tu détiens la vie, tu peux être une manifestation de la parole de Dieu. Si tu as la vie, tu peux jouir de la bénédiction de Dieu. Ceux qui détiennent la vérité peuvent jouir des bénédictions de Dieu. Dieu assure la réparation pour ceux qui L’aiment sans réserve et acceptent de passer par les difficultés et les souffrances, pas pour ceux qui ne font que s’aimer eux-mêmes et qui sont devenus les proies des tromperies de Satan. Comment peut-il y avoir de la bonté en ceux qui n’aiment pas la vérité ? Comment peut-il y avoir de la justice en ceux qui n’aiment que la chair ? Justice et bonté ne se réfèrent-elles pas toutes deux à la vérité ? Ne sont-elles pas réservées à ceux qui aiment Dieu sans réserve ? Ceux qui n’aiment pas la vérité et qui ne sont que des corps putrides, tous ceux-là n’entretiennent-ils pas le mal ? Ceux qui sont incapables de vivre la vérité, ne sont-ils pas tous des ennemis de la vérité ? Et qu’en est-il de vous ?

    Si tu peux fuir ces influences des ténèbres et te séparer de ces choses impures, si tu peux devenir saint, cela veut dire que tu détiens la vérité. Cela ne signifie pas que ta nature soit changée, mais seulement que tu es capable de mettre la vérité en pratique et que tu es capable d’abandonner la chair. C’est ce que possèdent ceux qui ont été purifiés. L’objectif principal de l’œuvre de conquête est de purifier l’humanité de telle sorte que l’homme puisse détenir la vérité, parce que l’homme aujourd’hui ne comprend que trop peu de vérité ! Mener une œuvre de conquête auprès de ces personnes revêt la plus grande importance. Vous êtes tous tombés sous l’influence des ténèbres et en êtes profondément blessés. Le but de cette œuvre est alors de vous permettre de connaitre la nature humaine et de vivre ainsi la vérité. Être perfectionné est quelque chose que tous les êtres créés devraient accepter. Si l’œuvre de cette étape consiste seulement à perfectionner les gens, alors elle pourrait être réalisée en Angleterre, en Amérique ou en Israël ; elle pourrait être réalisée sur les peuples de n’importe quelle nation. Mais l’œuvre de conquête est sélective. La première étape de l’œuvre de conquête est de court terme ; en outre, elle sera utilisée pour humilier Satan et conquérir l’univers tout entier. Telle est l’œuvre initiale de conquête. On peut dire que toute créature qui croit en Dieu peut être perfectionnée, car être perfectionné est quelque chose que l’on peut atteindre seulement après un changement à long terme. Mais être conquis est différent. Le spécimen et modèle pour la conquête doit être celui qui traîne le pas le plus loin derrière, vivant dans l’obscurité la plus profonde, c’est aussi le plus dégradé, le plus réticent à accepter Dieu, et le plus désobéissant envers Dieu. C’est le genre de personne qui peut témoigner d’avoir été conquis. L’objectif principal de l’œuvre de conquête est de vaincre Satan. D’autre part, l’objectif principal dans le perfectionnement des gens, c’est de gagner les gens. C’est de permettre aux gens de faire un témoignage après avoir été conquis par le fait que cette œuvre de conquête a été réalisée ici, sur des gens comme vous. Le but est d’avoir des gens qui rendent témoignage après avoir été conquis. Ces personnes conquises seront utilisées pour atteindre l’objectif visant à humilier Satan. Alors, quelle est la principale méthode de conquête ? Châtiment, jugement, malédictions et révélations, en utilisant le tempérament juste pour conquérir les gens afin qu’ils soient profondément convaincus en raison du tempérament juste de Dieu. Utiliser la réalité de la parole et utiliser l’autorité de la parole pour conquérir les gens et les convaincre entièrement : c’est ce que signifie être conquis. Ceux qui ont été perfectionnés ne sont pas seulement capables de parvenir à l’obéissance après avoir été conquis, mais ils sont également en mesure d’avoir connaissance de l’œuvre du jugement, de changer leur tempérament et de connaitre Dieu. Ils font l’expérience de la voie de l’amour de Dieu et sont remplis de la vérité. Ils savent comment faire l’expérience de l’œuvre de Dieu, sont capables de souffrir pour Dieu et ont leur propre volonté. Ceux qui sont perfectionnés sont ceux qui ont une compréhension réelle de la vérité grâce à leur expérience de la parole de Dieu. Ceux qui sont conquis sont ceux qui connaissent la vérité, mais n’ont pas accepté le sens réel de la vérité. Après avoir été conquis, ils obéissent, mais leur obéissance est entièrement le résultat du jugement qu’ils ont reçu. Ils n’ont absolument aucune compréhension de la signification réelle de nombreuses vérités. Ils reconnaissent la vérité verbalement, mais ils ne sont pas entrés dans la vérité ; ils comprennent la vérité, mais ils n’ont pas fait l’expérience de la vérité. L’œuvre réalisée sur ceux qui sont rendus parfaits comprend les châtiments et les jugements, ainsi que le don de la vie. Une personne qui valorise l’entrée dans la vérité est une personne à perfectionner. La différence entre ceux qui doivent être rendus parfaits et ceux qui sont conquis réside dans leur entrée ou non dans la vérité. Ceux qui comprennent la vérité, qui sont entrés dans la vérité et qui vivent la vérité sont ceux qui sont rendus parfaits ; ceux qui ne comprennent pas la vérité, n’entrent pas dans la vérité, c’est-à-dire, ceux qui ne vivent pas la vérité, sont des gens qui ne peuvent pas être perfectionnés. Si des gens de ce type sont maintenant capables d’obéir complètement, alors ils sont conquis. Si ceux qui sont conquis ne cherchent pas la vérité – s’ils suivent, mais ne vivent pas la vérité, s’ils perçoivent et entendent parler de la vérité, mais ne valorisent pas le fait de vivre la vérité –, ils ne peuvent pas être perfectionnés. Ceux qui sont à perfectionner pratiquent la vérité selon le chemin de la perfection, c’est-à-dire, ils pratiquent la vérité fondée sur le chemin de la perfection. Ainsi, ils accomplissent la volonté de Dieu et ils sont perfectionnés. Quiconque suit l’œuvre de conquête jusqu’à la fin, avant qu’elle ne soit terminée, est une personne conquise, mais elle ne peut pas être considérée comme perfectionnée. Ceux qui sont perfectionnés désignent les hommes qui, une fois l’œuvre de conquête achevée, sont en mesure de poursuivre la vérité et d’être gagnés par Dieu. Cela désigne ceux qui, au terme de l’œuvre de conquête, restent fermes dans la tribulation et vivent la vérité. Ce qui distingue le fait d’être conquis du fait d’être perfectionné, ce sont les différences dans les étapes de l’œuvre et les différences dans le degré suivant lequel les gens comprennent la vérité et y entrent. Tous ceux qui ne sont pas engagés dans la voie de la perfection, c’est-à-dire, ceux qui ne possèdent pas la vérité, seront, finalement, toujours éliminés. Seuls ceux qui possèdent la vérité et qui vivent la vérité peuvent être complètement gagnés par Dieu. Autrement dit, ceux qui vivent à l’image de Pierre sont ceux qui sont perfectionnés, tandis que tous les autres sont ceux qui sont conquis. L’œuvre réalisée sur tous ceux qui sont en train d’être conquis consiste simplement en des malédictions, des châtiments et la manifestation de la colère, et ce qui leur revient, c’est tout simplement la justice et les malédictions. Travailler sur une telle personne, c’est la révéler sans ménagement, révéler le tempérament corrompu en elle afin qu’elle le reconnaisse elle-même et en soit pleinement convaincue. Une fois que l’homme devient complètement obéissant, l’œuvre de conquête prend fin. Même si la plupart des gens ne cherchent toujours pas à comprendre la vérité, l’œuvre de conquête aura pris fin.

    Il y a des critères à respecter si tu dois être perfectionné. Grâce à ta détermination, ta persévérance et ta conscience, et à travers ta quête, tu seras en mesure de faire l’expérience de la vie et d’accomplir la volonté de Dieu. C’est là ton entrée et ce qui est exigé sur le chemin du perfectionnement. L’œuvre de perfectionnement peut être réalisée sur tout le monde. Quiconque poursuit Dieu peut être perfectionné et a la possibilité et les capacités d’être perfectionné. Ici, il n’y a pas de règle absolue. Ce que l’on poursuit détermine si l’on peut être perfectionné ou non. Les gens qui aiment la vérité et sont capables de vivre la vérité sont certainement en mesure d’être perfectionnés. Et les gens qui n’aiment pas la vérité et ne sont pas appréciés par Dieu ne mènent pas une vie que Dieu exige. Ceux-là ne peuvent pas être perfectionnés. L’œuvre de perfectionnement ne vise qu’à faire gagner les gens, ce n’est pas une étape dans la lutte contre Satan ; l’œuvre de conquête ne vise qu’à combattre Satan, ce qui signifie utiliser la conquête de l’homme pour vaincre Satan. Cette dernière est l’œuvre principale, la toute dernière œuvre qui ait jamais été réalisée de tous les temps. On peut dire que l’objectif de cette étape de l’œuvre, c’est principalement de conquérir tous les hommes afin de vaincre Satan. L’œuvre qui consiste à perfectionner les hommes n’est pas une œuvre nouvelle. Toute l’œuvre, pendant la période où Dieu œuvre dans la chair, a comme objectif principal la conquête des hommes. C’est comme au temps de l’ère de la Grâce. La rédemption de toute l’humanité à travers la crucifixion constituait l’œuvre principale. « Gagner les hommes » venait en complément de l’œuvre dans la chair et n’était réalisé qu’après la crucifixion. Quand Jésus est venu et a réalisé Son œuvre, Son objectif était surtout d’utiliser Sa crucifixion pour triompher de l’esclavage de la mort et de l’Hadès, triompher de l’influence de Satan, c’est-à-dire vaincre Satan. Ce fut seulement après la crucifixion de Jésus que Pierre s’est engagé petit à petit sur le chemin du perfectionnement. Bien sûr, il avait été de ceux qui avaient suivi Jésus pendant que Jésus œuvrait, mais il n’avait pas été perfectionné à cette époque-là. Au contraire, ce fut après que Jésus eut achevé Son œuvre que Pierre comprit progressivement la vérité et a été alors perfectionné. Dieu incarné vient sur terre seulement pour parachever une étape clé, cruciale de l’œuvre dans un laps de temps court, pour ne pas vivre longtemps parmi les hommes sur terre et les perfectionner intentionnellement. Il ne réalise pas ce type d’œuvre. Il ne va pas jusqu’à attendre que l’homme soit complètement perfectionné pour achever Son œuvre. Ce n’est pas là le but et la signification de Son incarnation. Il vient juste pour effectuer l’œuvre à court terme consistant à sauver l’humanité, et non pas pour réaliser l’œuvre de très long terme qui consiste à perfectionner l’humanité. L’œuvre consistant à sauver l’humanité est représentative, apte à lancer une nouvelle ère et peut être achevée dans un court laps de temps. Mais perfectionner l’humanité exige que l’homme soit élevé jusqu’à un certain niveau et c’est une œuvre qui exige beaucoup de temps. Cette œuvre doit être réalisée par l’Esprit de Dieu, mais elle se réalise sur la base de la vérité qui est énoncée au cours de l’œuvre dans la chair. Ou également, Il élève les apôtres pour accomplir une œuvre pastorale sur le long terme afin d’atteindre Son objectif de perfectionnement de l’humanité. Dieu incarné ne réalise pas cette œuvre. Il ne parle que de la façon de vivre afin que les gens comprennent et Il ne donne à l’humanité que la vérité, plutôt que d’accompagner continuellement l’homme dans la pratique de la vérité, parce que cela ne relève pas de Son ministère. Ainsi, Il ne va pas accompagner l’homme jusqu’au jour où l’homme comprendra complètement la vérité et obtiendra complètement la vérité. Son œuvre dans la chair s’achève lorsque l’homme entre formellement dans le droit chemin de la vérité de la vie, lorsque l’homme s’engage dans le droit chemin le conduisant à être rendu parfait, et aussi, bien entendu, lorsqu’Il aura complètement vaincu Satan et triomphé dans le monde entier. Il ne se soucie pas de savoir si l’homme est finalement entré dans la vérité à ce moment-là, et Il ne se soucie pas non plus de savoir si la vie de l’homme est petite ou grande. Rien de cela ne relève de ce qu’Il devrait gérer en étant de chair ; rien de cela ne relève du ministère de Dieu incarné. Une fois qu’Il termine le travail prévu, Son travail dans la chair s’achève aussi. Donc, l’œuvre que le Dieu incarné accomplit est uniquement l’œuvre que l’Esprit de Dieu ne peut pas accomplir directement. En outre, c’est l’œuvre de salut de court terme et non pas l’œuvre de long terme sur terre.

    Augmenter votre calibre ne relève pas du domaine de Mon œuvre. Je vous demande de le faire seulement parce que votre calibre est très faible. En vérité, ceci ne fait pas partie de l’œuvre de perfection ; au contraire, c’est une œuvre supplémentaire réalisée sur vous. L’œuvre qui s’accomplit sur vous aujourd’hui est faite en fonction de ce dont vous avez besoin. Elle est individualisée, elle n’est pas un chemin qui doit être emprunté par tous ceux qui sont rendus parfaits. Parce que votre calibre est inférieur à tous ceux qui ont été rendus parfaits dans le passé, cette œuvre, quand c’est à votre tour, rencontre trop d’obstacles. Je suis ici parmi vous pour faire cette œuvre supplémentaire parce que les cibles de perfection sont différentes. Essentiellement, quand Dieu vient sur terre, Il reste à l’intérieur de Sa propre sphère et accomplit Son œuvre, ne se souciant guère d’autres affaires. Il ne s’implique pas dans les affaires familiales ni ne prend part à la vie des gens. Il est tout à fait indifférent à ces futilités ; elles ne font pas partie de Son ministère. Mais votre calibre est beaucoup plus bas que ce que J’avais exigé – il n’y a absolument aucune comparaison – au point qu’il impose d’énormes défis à l’œuvre à accomplir. De plus, cette œuvre doit être réalisée parmi les gens de ce pays qu’est la Chine. Vous êtes si insuffisamment instruits que Je n’ai pas d’autre choix que de vous demander de vous instruire. Je vous ai dit que c’est une œuvre supplémentaire, mais c’est aussi quelque chose que vous devez avoir, quelque chose d’utile pour votre perfectionnement. En fait, vous devez acquérir, au préalable, une éducation, des connaissances de base sur votre propre conduite et les connaissances de base sur la vie ; Je ne devrais pas avoir à vous parler de ces choses. Mais, puisque vous ne disposez pas de ces choses, Je n’ai pas d’autre choix que de vous les ajouter après les faits. Même si vous avez plusieurs conceptions à Mon sujet, Je continue d’exiger cela de votre part, Je continue d’exiger que vous éleviez votre calibre. Je n’ai pas l’intention de venir faire cette œuvre, parce que Mon œuvre consiste simplement à vous conquérir, simplement à obtenir votre entière conviction en vous jugeant, indiquant ainsi le chemin de vie dans lequel vous devez entrer. En d’autres termes, votre niveau d’instruction et votre connaissance de la vie n’auraient absolument rien à voir avec Moi si ce n’est le fait que Je doive vous conquérir avec Ma parole. Tout cela vient en sus pour garantir des résultats par rapport à l’œuvre de conquête et pour parvenir à votre perfection ultérieure. Ce n’est pas une étape de l’œuvre de conquête. Parce que vous êtes de faible calibre, et que vous êtes paresseux et négligents, stupides et lents d’esprit, en bois et idiots – parce que vous êtes excessivement anormaux – Je vous demande tout d’abord d’élever votre calibre. Quiconque veut être perfectionné doit remplir certains critères. Pour être perfectionné, il faut avoir un esprit clair et sobre et être prêt à mener une vie qui a un sens. Si tu es quelqu’un qui ne veut pas mener une vie vide, quelqu’un qui recherche la vérité, quelqu’un qui est sérieux dans tout ce qu’il fait et quelqu’un d’une humanité exceptionnellement normale, alors tu es qualifié pour être rendu parfait.

    Cette œuvre, parmi vous, s’accomplit en vous suivant l’œuvre qui doit être réalisée. Après la conquête de ces individus, un groupe de personnes sera rendu parfait. Par conséquent, une grande partie de l’œuvre actuelle est également en préparation dans le but de vous perfectionner, car nombreux sont ceux qui, assoiffés de vérité, peuvent être perfectionnés. Si l’œuvre de conquête est réalisée sur vous et que, par la suite, aucune autre œuvre n’est faite, alors n’est-ce pas le cas de certains qui aspirent à la vérité et qui ne pourront pas l’acquérir ? L’œuvre actuelle a pour ambition d’ouvrir une voie pour perfectionner les gens plus tard. Bien que Mon œuvre ne soit que de la conquête, la voie de la vie dont Je parle vient néanmoins en préparation pour perfectionner les gens plus tard. L’œuvre qui vient après la conquête se focalise sur le perfectionnement des gens, et ainsi la conquête est faite pour jeter les bases pour le perfectionnement. L’homme ne peut être perfectionné qu’après avoir été conquis. En ce moment, la tâche principale est de conquérir ; plus tard, ceux qui cherchent et aspirent à la vérité seront perfectionnés. Être perfectionné nécessite que les individus présentent des aspects positifs à l’entrée. Est-ce que tu as un cœur qui aime Dieu ? Quelle a été la profondeur de ton expérience quand tu marchais dans cette voie ? Quel est le degré de pureté de ton amour envers Dieu ? Quelle est l’exactitude de ta pratique de la vérité ? Pour être perfectionné, il faut avoir des connaissances de base sur tous les aspects de l’humanité. C’est une exigence de base. Tous ceux qui ne peuvent pas être perfectionnés après avoir été conquis deviennent des objets de service et seront finalement toujours jetés dans l’étang de feu et de soufre et tomberont toujours dans le gouffre parce que leur tempérament n’a pas changé et qu’ils continuent d’appartenir à Satan. Si un homme n’a pas les qualités requises pour la perfection, alors il est inutile, il est un déchet, un outil, quelque chose qui ne peut pas résister à l’épreuve du feu ! Actuellement, quelle est la grandeur de ton amour pour Dieu ? À quel point te détestes-tu toi-même ? À quel point connais-tu réellement Satan ? Avez-vous renforcé votre détermination ? Votre vie dans l’humanité est-elle bien réglée ? Votre vie a-t-elle changé ? Menez-vous une nouvelle vie ? Les perspectives de votre vie ont-elles changé ? Si ces choses n’ont pas changé, tu ne peux pas être perfectionné même si tu ne te retires pas ; au contraire, tu auras seulement été conquis. Quand c’est le moment de te mettre à l’épreuve, tu manques de vérité, ton humanité est anormale et tu es aussi faible qu’un animal. Tu as seulement été conquis, tu as seulement été quelqu’un qui a été conquis par Moi. Exactement comme cet âne qui, une fois qu’il a goûté au fouet du maître, devient craintif et a peur d’agir chaque fois qu’il voit le maître ; toi aussi tu es cet âne soumis. Si ces aspects positifs manquent à une personne et si elle est plutôt passive et craintive, timide et hésitante devant toute chose, incapable de discerner clairement quoi que ce soit, incapable d’accepter la vérité, sans jamais un chemin pour pratiquer, plus encore sans un cœur qui aime Dieu – si une personne ne sait pas comment aimer Dieu, comment mener une vie pleine de sens, ou comment être une vraie personne – comment une telle personne peut-elle rendre témoignage à Dieu ? Cela montre que ta vie a peu de valeur et que tu n’es qu’un âne soumis. Tu as été conquis, mais cela signifie simplement que tu as renoncé au grand dragon rouge et que tu refuses de te soumettre à son domaine ; cela signifie que tu crois qu’il existe un Dieu, que tu veux obéir à tous les plans de Dieu, et que tu n’as aucune plainte. Mais dans les aspects positifs, es-tu capable de vivre la parole de Dieu et de manifester Dieu ? Si tu n’as rien de cela, cela signifie que tu n’as pas été gagné par Dieu et que tu n’es qu’un âne soumis. Il n’y a rien de désirable en toi et le Saint-Esprit n’œuvre pas en toi. Ton humanité est trop absente et il est impossible que Dieu t’utilise. Tu dois être accepté par Dieu et être cent fois mieux que les bêtes incrédules et que les morts-vivants – seuls ceux qui accèdent à ce niveau sont qualifiés pour être perfectionnés. Pour être apte à être utilisé par Dieu, il faut avoir de l’humanité et une conscience. Ce n’est que lorsque vous aurez été perfectionnés que vous pourrez être considérés comme des humains. Seuls ceux qui sont perfectionnés peuvent vivre une vie riche de sens. Seules de telles personnes peuvent témoigner de Dieu de façon encore plus retentissante.

    Source : L’Église de Dieu Tout-Puissant

Posté par Dieuestmaforc14 à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08-07-19

Dieu veut juste que l'homme L'écoute et Lui obéisse

Hymne de la parole de Dieu
Dieu veut juste que l’homme
L’écoute et Lui obéisse

Depuis que Dieu créa le monde,
il y a bien longtemps,
Il a beaucoup travaillé sur cette terre,
Il a enduré le pire du rejet par l’humanité,
ainsi que de nombreuses calomnies.
Nul n’a accueilli l’arrivée de Dieu sur terre.
Tous Le repoussèrent, et tant méprisé.
Il a enduré des milliers d’années d’épreuves.
La conduite de l’homme Lui a brisé le cœur.
Dieu ne fait plus attention
à la rébellion de l’homme,
mais veut les transformer, et les purifier.
Dieu veut juste que l’homme
L’écoute et Lui obéisse,
qu’il ait honte devant Sa chair,
ne Lui résiste pas.
Tout ce qu’Il désire pour chacun,
pour tous les peuples aujourd’hui,
c’est de croire simplement qu’Il existe.

Dieu dans la chair a été tourné en dérision ;
Il a été exclu et crucifié.
Il a aussi enduré le pire du monde humain.
Le Père céleste ne supportait pas de voir ça.
Il détourna Sa face ferma Ses yeux,
pour attendre le retour de Son Fils bien-aimé.
Dieu veut juste que l’homme
L’écoute et Lui obéisse,
qu’il ait honte devant Sa chair,
ne Lui résiste pas.
Tout ce qu’Il désire pour chacun,
pour tous les peuples aujourd’hui,
c’est de croire simplement qu’Il existe.

Dieu n’attendait plus beaucoup de l’homme.
Le prix qu’Il a payé est déjà si élevé,
mais les hommes se reposent confortablement ;
ils ne prennent pas l’œuvre de Dieu à cœur.
Dieu veut juste que l’homme
L’écoute et Lui obéisse,
qu’il ait honte devant Sa chair,
ne Lui résiste pas.
Tout ce qu’Il désire pour chacun,
pour tous les peuples aujourd’hui,
c’est de croire simplement qu’Il existe.

Extrait de « La Parole apparaît dans la chair »

Source : L’Église de Dieu Tout-Puissant

Nous vous invitons à consulter notre site officiel pour écouter davantage les chants chrétiennes.

Posté par Dieuestmaforc14 à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,